ActualitésPolitiqueSociété

LÉGISLATIVES Un soutien de poids pour Françoise Dumas

Du Président du Département au maire de Bouillargues, François Nyssen, à gauche, déplace les foules, une chance pour la candidate sortante Françoise Dumas (Photo Anthony Maurin).
Du Président du Département au maire de Bouillargues, François Nyssen, à gauche, déplace les foules, une chance pour la candidate sortante Françoise Dumas (Photo Anthony Maurin).

Dans le Gard ce matin pour lancer les Journées Nationales de l'Archéologie, Françoise Nyssen, ministre de la Culture, s'est ensuite rendue à Bouillargues pour une visite privée (en compagnie de la députée sortante Françoise Dumas) de l'association Da Storm dans son repaire du Cercle.

Même sur son temps libre, Françoise Nyssen n'oublie pas les fondamentaux. En ballottage presque favorable face au jeune loup frontiste Yoann Gillet sur la première circonscription du Gard, Françoise Dumas a donc reçu un soutien de poids avec la venue d'une pointure de la vie culturelle du pays. Pour les politiques qui ne doivent plus émettre le moindre son avant dimanche, ce vendredi était la dernière ligne droite de cette campagne des Législatives 2017. Après Le Cailar en tant que Ministre de la Culture, Françoise Nyssen est passée de manière amicale et privée par Saint-Gilles pour soutenir Marie Sara investie par La République En Marche et finaliste de la deuxième circonscription. Il était donc tout à fait logique qu'elle fasse un petit détour pour venir en aide, toujours de manière privée, à Françoise Dumas!

Passage à latelier graffiti de lME Edouard Kruger (Photo Anthony Maurin).
Passage à l'atelier graffiti de l'IME Edouard Kruger (Photo Anthony Maurin).

Le lieu choisi était le Cercle, repaire de l'association Da Storm. Lieu d'ateliers et de créations dédié à la culture hip-hop. Cet ancien local du Service Après Vente de But est situé dans une zone industrielle de Bouillargues. Niché entre une plateforme de produits agricoles, un pépiniériste et un hangar de futsal, la structure est pourtant arrivée trouver sa place. Françoise Nyssen aussi!

Premier coup de coeur, la visite de l'atelier graffiti. L'Institut Médico-Educatif Edouard Kruger et ses pensionnaires réalisent ici des graffiti sur du contreplaqué. Des couleurs vives, des formes épanouies, des sourires sur les lèvres et une franche camaraderie, bref, un vrai atelier plaisir qui permet à ces jeunes de trouver un second souffle et de libérer leur création.

La main tendue vers le livre, Françoise Nyssen noublie pas sa force! (Photo Anthony Maurin).
La main tendue vers le livre, Françoise Nyssen n'oublie pas sa force! (Photo Anthony Maurin).

Honorée de recevoir une ministre sur son temps libre, l'association s'est présentée sans oublier de mentionner que l'adversaire politique de Françoise Dumas, à savoir Yoann Gillet (FN), ne partage pas les valeurs de l'asso qui promeut la culture hip-hop et la mixité. Un petit film évoquant les points forts de la vie de Da Storm, de ses huit salariés, de ses multiples animations et festivals a été servi à Françoise Nyssen. Rap, DJing, break dance, graff, beatbox, les valeurs de la culture hip-hop sont passées au crible et expliquées en détail à l'auditoire. N'oublions pas que le rap est la musique qui, actuellement, connaît les meilleures ventes de disques.

L'association, véritable chantre de la vie sociale et de la culture urbaine, propose des dizaines de festivités tout au long de l'année. D'ailleurs, 2017 est synonyme d'anniversaire des dix ans du festival Tout Simplement Hip-Hop alors que l'association était créée seulement un an plus tôt! Avec plus de 6000 personnes dans les Arènes pour ses Battle of the Year, pour la première fois Da Storm a fait entrer le rap et la culture hip-hop dans ce monument deux fois millénaires. Les enjeux de l'année prochaine? Mélanger encore plus les gens et les genres. Faire accéder à cette culture méconnue et qui souffre d'une sale réputation divers publics. Pas facile mais chez Da Storm, on soulève des montagnes!

Les retrouvailles, Marie Sara est venue chercher Françoise Nyssen au Cailar pour une petite session de soutien à Saint-Gilles, ville majeure de la deuxième circonscription (Photo Anthony Maurin).
Les retrouvailles. Marie Sara est venue chercher Françoise Nyssen au Cailar en fin de matinée pour une petite session de soutien politique hors emploi ministériel à Saint-Gilles, ville d'importance sur la compliquée deuxième circonscription (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité