ALÈS Cambriolages entre amis

Le Palais de justice. EL/OG

Le Palais de justice. EL/OG

Six prévenus, deux filles et quatre garçons, comparaissaient devant le tribunal correctionnel d’Alès vendredi dernier pour des cambriolages commis en février dernier à Boisset-Gaujac.

Bouteilles d’alcool, verres, téléviseur écran plat, deux motos cross, trois casques de moto, tondeuse, scie sauteuse, tronçonneuse, outillage… Le butin est impressionnant. À l’origine de ces vols, une bande de plusieurs copains : Julien, Ryan, Christophe, Sarah et Laury. Une sixième personne, prénommée Jimmy, est jugée quant à elle pour le recel des deux motos volées.

Devant le tribunal, les prévenus, sans jamais échanger un regard, se renvoient la responsabilité. Sarah, 22 ans, aurait été sollicitée pour transporter la petite troupe dans sa voiture. Elle confirme sa participation mais explique « ne pas être au courant », au moment des faits, « du vol des motos. » Quant à Laury, particulièrement tendue et stressée à l’audience, elle cherche à minimiser son implication : « Pour moi, j’avais rien fait. J’étais juste dans une voiture au moment des vols, ce n’est pas ma faute si les autres ont décidé d’aller cambrioler. Ils sont responsables de leurs actes », déclare-t-elle. Pourtant, la jeune femme aurait conduit l’une des motos pour l’amener chez Jimmy. « Oui c’est vrai mais je ne savais pas qu’elle était volée ! », assure-t-elle, les larmes aux yeux. « Si, elle le savait dès le départ », selon Julien.

Les autres accusés reconnaissent plus ou moins les faits et défendent chacun des versions pas toujours concordantes. Finalement, quatre prévenus sont condamnés à des amendes et à de la prison avec sursis : six mois pour Laury et Julien, quatre mois pour Ryan et Christophe. Enfin, Jimmy devra payer 80 jours d’amende à 10 euros et Sarah 1000 euros dont 800 euros avec sursis.

Partager