LAUDUN-L’ARDOISE La Fiesta Peña revient aux fondamentaux

Les peñas ont mis l'ambiance (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les peñas ont mis l'ambiance (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Sur l’affiche de cette onzième édition, on lit « Fiesta Peña remet ça ! » : une précision tout sauf anodine, tant la grande fête de la dixième édition, avec la venue de Patrick Sébastien, marquait la fin de quelque chose pour la bande de potes qui se cache derrière l’événement.

Ils ont donc décidé de remettre ça, et de revenir aux fondamentaux pour cette onzième édition, qui se tiendra du 23 au 25 juin.

« Faire une fête vraiment populaire »

Déjà, « on revient au centre de l’Ardoise, sur la place de la mairie annexe », explique Vincent Champetier, le chef d’orchestre de la Fiesta Peña. Exit le Forum donc, trop contraignant. L’ambiance et la décoration seront toujours au rendez-vous, avec « un esprit plage et du sable », précise l’organisateur.

Les fondamentaux de la Fiesta Peña, c’est aussi et avant tout… les peñas, ces fanfares familières de tous les festaïres. Cette année, la Cacophonie viendra de Lyon, la Band’a Joe de Paris, la Peña du Midi jouera à domicile, et tout ce beau monde sera accompagné d’une peña mystère. En tout, ce sont pas moins de 100 musiciens qui mettront l’ambiance en rendant notamment un hommage appuyé à Jonathan, jeune membre de la Peña du Midi, récemment décédé. « Ils joueront ses trois morceaux préférés et feront un boeuf », précise Vincent Champetier, pour ce qui sera un des temps forts de cette édition.

Et qui dit peña dit taureaux : ainsi, deux abrivados se tiendront le samedi à l’Ardoise, avant le soir un Toro de Fuego, « c’est une carcasse en métal en forme de taureau sur laquelle il y aura un spectacle pyrotechnique », ajoute Vincent Champetier.

L’idée derrière la Fiesta Peña reste toujours la même : « réunir toute la population, faire une fête vraiment populaire », affirme l’organisateur. Dans cette optique, l’association des parents d’élèves, le club de pétanque, le comité des fêtes ou encore le club taurin ont été associés à l’organisation, et un repas de l’amitié (15 euros) se tiendra le dimanche midi.

Une fête populaire que les organisateurs veulent voir perdurer. Ainsi, ils mettront le pied à l’étrier à l’Association des jeunes l’Ardoisiens, à qui Vincent Champetier compte passer la main à plus ou moins brève échéance pour que l’Ardoise accueille encore longtemps l’été au son des peñas.

Le programme complet est ici.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Partager