NÎMES Le Lycée Philippe Lamour remporte la finale nationale du défi TEKNIK

projet-teknik

Discours d'ouverture de V. Baholet, délégué général de la @FondationFACE Photo DR

Le 30 mai dernier, Le Collège Voltaire (Toulon) et le Lycée Philippe Lamour (Nîmes) ont remporté la finale nationale du défi TEKNIK dans les locaux d'AG2R La Mondiale à Paris en présence des partenaires nationaux du programme.

Courronnement de la créativité des collégiens et lycéens, le défi TEKNIK est un challenge porté par la Fondation FACE dans le cadre du projet TEKNIK qui a mis en compétition cette année 20 500 jeunes accompagnés par 22 clubs dans 15 académies.

Premier dispositif national majeur pour l'orientation scolaire et professionnelle vers les métiers techniques et industriels, le projet TEKNIK ambitionne de changer les regards des élèves,  pour qui l'industrie évoque le travail à la chaîne (85%), les métiers pénibles (81%), non-mixtes (89%) ou mal rémunérés (68%).

À Nîmes, Inès, Quentin, Clara, Margot et Antonin du lycée Philippe Lamour se sont concentrés autour d’un concept de ballon capable de générer de l’énergie piézoélectrique (projet Power Ball).

Grâce à la mobilisation de 1 500 collaborateurs d’entreprises et de 2 000 enseignants pendant l’année scolaire 2016-2017, 20 500 jeunes de la 4e à la 1ère ont ainsi été sensibilisés à l’aéronautique, aux énergies renouvelables, à la maîtrise des énergies, à l’agroalimentaire, au numérique ou encore à l’environnement via des séances de médiation innovantes déployées en classe.

Créée en avril 2015 par Gérard Mestrallet, Président de FACE, aux côtés de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la fondation TEKNIK sous égide de FACE prévoit de mobiliser 3 500 collaborateurs d’entreprises sur 16 champs industriels d’ici 2019.

Objectif : sensibiliser 100 000 jeunes dans toute la France, plus particulièrement dans les établissements des Réseaux d’Education Prioritaire (REP et REP +), pour faire évoluer les représentations sur l’industrie et ses métiers.

TEKNIK bénéficie du concours du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), porté par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) et des entreprises membres de la fondation TEKNIK et du soutien du ministère de l’Éducation nationale.

Partager