Politique

DÉPARTEMENT Le retour des perdants…

L'assemblée départementale. Photo : Coralie Mollaret.
L'assemblée départementale du Gard. (Photo : Coralie Mollaret)

Aux Législatives, la vague Macron a laissé sur le carreau des députés sortants et leurs collaborateurs. Agents de la fonction publique, ils devraient réintégrer la collectivité à laquelle ils sont rattachés.

Élus en 2012, plusieurs agents du Département se sont "mis en disponibilité", afin d'exercer leur mandat. Une période durant laquelle ils ne sont pas rémunérés, ni ne cotisent pour leur retraite. Aux Législatives, leur défaite a signé la fin de cette période.

Dès le premier tour, le socialiste Fabrice Verdier a été englouti par la vague En Marche, sur la 4eme circonscription. S'il reste conseiller régional d'Occitanie, le rédacteur territorial a rendez-vous, cette semaine, avec le service administratif du Département, pour réintégrer la collectivité. Collaboratrice du député Christophe Cavard sur la 6e, Nadja Flank doit aussi signer son retour dans la fonction publique territoriale.

Un Montpelliérain au Département…

La vraie surprise de ces chaises musicales, c'est peut-être Christian Assaf, l'ex-député PS de l'Hérault. Conseiller régional, agent de la commune de Montpellier et... Ex-directeur de cabinet de Georges Frêche, il pourrait prochainement être muté dans le Gard. Le président PS du Département, Denis Bouad, ne serait pas contre l'intégrer dans ses services...

Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “DÉPARTEMENT Le retour des perdants…”

  1. quand on parle de renouvellement et moralisation de la classe politique, quand on veut faire rentrer des jeunes, des femmes, interdire le cumul des mandats, les mandats dans le temps, il faudrait aussi penser à supprimer les privilèges des fonctionnaires qui retrouvent leur poste quand ils veulent. un privé prend ses responsabilités quand il veut être élu, il met en péril sa carrière ou son entreprise, un fonctionnaire devrait démissionner ou être inéligible s’il ne le fait pas dans le mois qui suit son élection

  2. Quelle honte!!
    J’espère qu’il vont pointer chaque jour à leur arrivé et à leur départ sinon ça sent l’emploi fictif!
    Ont ils vraiment besoin de cela? ils sont conseiller régionaux il me semble: aucune morale. Mr Bouad intervenez vite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité