A la uneFaits Divers

GARD La reine de l’escroquerie à la CAF interpellée dans un appartement de luxe sur la Côte d’Azur

policenationale-voiture-nimes

Photo illustration B.DLC/ Objectif Gard

Condamnée deux fois en deux semaines par le tribunal correctionnel de Nîmes, cette habitante de Villeneuve-lès-Avignon, âgée de 51 ans, était recherchée par les autorités avec plusieurs mandats d'arrêt sur elle. Surnommée le reine de l'escroquerie, elle avait détourné de l'argent à la CAF du Gard et du Vaucluse et au conseil départemental à Nîmes. Elle faisait de fausses déclarations aux administrations afin de toucher des primes et autres allocations de logements sur plusieurs noms d'emprunt et à différentes adresses. Elle n'est pas venue à l'audience, en envoyant un certificat médical d'une clinique de la Côte d'Azur. Elle a écopé d'un an de prison et d'un mandat d'arrêt le 7 juin dernier. Une semaine plus tard, elle n'a pas entendu les réquisitions à son encontre concernant d'autres  escroqueries. Elle se faisait passer pour un agent immobilier de Villeneuve-lès-Avignon, commune où elle vivait, et elle a détourné de l'argent à une patronne d'un théâtre parisien qui détenait une maison dans le Gard. Là aussi, la reine de l'escroquerie a joué les filles de l'air. Elle a été condamnée le 15 juin à une autre peine d'un an de prison et d'un mandat d'arrêt... D'autant que son casier judiciaire évoquait 5 autres sanctions infligées par la juridiction pénale pour des détournements d'argent.

Les policiers de Grasse ont donc mis la main sur elle ce mercredi. Elle a été arrêtée ce matin dans un appartement de luxe de la Côte d'Azur, loué 6 000 euros. Pas mal, pour une habituée des allocations. Selon nos renseignements, elle avait en sa possession la carte bancaire de la propriétaire du bien chez qui elle louait... Une autre enquête serait en cours sur la Côte d'Azur sur la reine de l'escroquerie à la CAF du Gard. En attendant d'être rapatriée à Nîmes, elle a été placée en détention provisoire pour les deux mandats d'arrêt délivrés par le tribunal correctionnel de Nîmes.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD La reine de l’escroquerie à la CAF interpellée dans un appartement de luxe sur la Côte d’Azur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité