ActualitésPolitique.

NÎMES Le Nouveau Parti Anticapitaliste se mobilise

Nouveau parti Anticatitaliste
Roland, à droite est un militant déterminé à ne rien lâcher Photo Véronique Palomar

Au lendemain des Législatives, le Nouveau Parti Anticapitaliste* avait donné rendez-vous à ses militants pour un rassemblement de protestation devant le Carré d'Art. Une entrée en matière en prévision d'une lutte que les camarades jugent d'ores et déjà engagée et qui risque d'être longue.

Roland, militant syndicaliste et adhérent au NPA, explique :  "aujourd'hui, nous répondons à un mot d'ordre du parti qui a demandé aux militants des grandes villes de se rassembler.Il est prévu des rassemblements dans les villes importantes mais aussi dans d'autres plus petites comme Saint Brieu en Bretagne… " Il est 18h30 et il fait encore chaud sur le parvis du carré d'Art, les militants arrivent doucement. Il n'y a pas foule, pas de banderoles non plus. "Cette première réunion est plus une prise de contact qu'une manifestation justifie Roland." Pour le NPA il s'agit de démobiliser ses ouailles et de mettre au point avec elles, le programme des luttes qui s'annonce. "Maintenant que Macron a la majorité absolue à l'Assemblé, ça va être pire que tout."poursuit Roland.

Arrêter la machine

"Avant qu'il mette ses promesses à exécution avec ses ordonnances sur le code du travail il faut qu'on soit prêts."développe t-il.  Et il va falloir faire vite parce que les premières ordonnances sont prévues courant juillet. "Nous serons au rendez-vous et si il faut, nous irons jusqu'à la grève."  Mais pas question de commettre d'erreur de "jeunesse", le militant fort de son expérience a un plan : "Cette fois nous ne ferons pas de grèves sporadiques, ça ne sert à rien. Ça nous affaiblit plus qu'autre chose. Si il faut, ce ne sera pas de gaité de cœur, nous lancerons une grève continue pour arrêter la machine. " L'été sera chaud …

 

*Le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) est un parti politique français d'extrême gauche créé en à l'issue d'un processus de fondation lancé par la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) immédiatement après l'élection présidentielle de 2007. Créé par Olivier Besancenot rejoint par Philippe Poutou en 2012.

Véronique Palomar

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close