Culture

DOMAZAN En images : hommage à Duchamp, en roue libre

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Certes, c’est le Tour de France, et certes, la bicyclette célèbre cette année son bi-centenaire, mais ce n’est pas pour ces raisons, valables au demeurant, que la nouvelle exposition du château de Bosc, à Domazan, fait la part belle aux roues de vélo.

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si on donne le titre de l’exposition, Du champ de Roues, on commence à comprendre : il s’agit d’un hommage à Marcel Duchamp, précurseur s’il en est, inventeur des fameux ready-made, ces objets du quotidien élevés au rang d’oeuvres d’art à part entière.

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est justement en partant de l’un d’eux, la Roue de Bicyclette (1913), que les 34 artistes présents ont exprimé leur créativité, à l’initiative de l’artiste Villeneuvois Rémy Spengler et de son homologue Rouennaise Véronique Truitt.

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’hommage est bien rendu. On sent dans les oeuvres exposées à Domazan toute la créativité, l’ingéniosité dont pouvait faire preuve Duchamp, ainsi que son espièglerie. Ainsi, les titres des oeuvres sont truffés de jeux de mots, et certaines oeuvres sont interactives.

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Reste qu’il n’en demeure pas moins que littéralement, ces oeuvres ne sont que des roues de vélo plus ou moins bricolées, dans l’esprit duchampien. Un artiste qui aimait à répéter que « c’est le regardeur qui fait l’oeuvre. »

L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'exposition Du champ de Roues, à voir au château de Bosc de Domazan jusqu'au 30 juillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’exposition collective Du champ de Roues, jusqu’au 30 juillet au château de Bosc, RN100 à Domazan. Sachez que si vous ratez l’exposition à Domazan, vous pourrez la voir au printemps 2018, mais à Rouen. L’entrée est libre et gratuite.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité