• Home »
  • Economie »
  • ÉCONOMIE Le président de la CPME Gard rencontre les députés En Marche

ÉCONOMIE Le président de la CPME Gard rencontre les députés En Marche

douais-depute-en-marche-gard

Ce mercredi matin, à l’Assemblée Nationale, Xavier Douais, président de la CPME Gard et vice-président de la CPME Nationale, rencontrait les députés du Gard en Marche, Philippe Berta, Annie Chapelier, Anthony Cellier, Françoise Dumas et Olivier Gaillard.

Accompagné de Sandrine Bourgogne, secrétaire générale adjointe de la CPME et de Sabrina Benmouhoub, Chargée de mission Affaires Publiques, Xavier Douais a rappelé aux Parlementaires le poids de la CPME, principale organisation représentant les TPE et des PME, aussi bien à l’échelon national que dans notre Département. La CPME représente plus d’1/3 tiers des entreprises adhérentes à une organisation patronale et 25% des salariés du secteur marchand.

Pour Xavier Douais, il ne s’agit pas «d’opposer pas les grandes et les petites entreprises, mais il ne faut pas les confondre ». Pour le Président National de la CPME, François Asselin, « les PME ne sont pas le modèle réduit des grandes ».

Ont été abordés entre autres l’action intersyndicale sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) à l’initiative de la CPME, la nécessité pour les TPE et les PME de faire adopter une loi-cadre TPE/PME retraçant les orientations de la "politique entreprise" que le gouvernement entend mener durant le quinquennat.

Qu'il s'agisse par exemple de la transition numérique ou de la trajectoire du coût du travail ou de la fiscalité, il est en effet essentiel de donner de la visibilité aux entreprises. Concernant la pénibilité, la CPME estime que les récentes mesures envisagées vont dans le bon sens. Pour le prélèvement à la source, la CPME souhaiterait que des expérimentations puissent être conduites sur l’ensemble du territoire national avant de valider cette loi. Les indemnités prud’homales, le contrat de projet ou encore le commerce de proximité et la désertification des centre villes ont également été au coeur des discussions.

Forts de ces échanges fructueux de l’avis de tous et du souhait commun de poursuivre cette démarche, des rendez-vous dans les territoires gardois, avec les chefs d’entreprises des différents bassins d’emplois ont d’ores et déjà été actés pour la rentrée.

Partager