• Home »
  • A la une »
  • GARD Lancement de la campagne de surveillance estivale des feux de forêts

GARD Lancement de la campagne de surveillance estivale des feux de forêts

pompiers-surveillance-2017

Vendredi 7 juillet dernier, Didier Lauga, préfet du Gard, Alexandre Pissas, président du conseil d’administration du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Gard et le Colonel Christian Simonet, directeur du SDIS du Gard ont lancé la campagne de surveillance estivale des feux de forêts et ont signé la convention partenariale de défense de la forêt contre les incendies.

Le Gard est un département méditerranéen et ses milieux naturels – forêts, bois, garrigues et landes – sont sensibles au risque d’incendie de forêt toute l’année et tout particulièrement pendant la période estivale.

En période estivale, le dispositif gardois de prévention des feux de forêt repose sur un réseau de surveillance et d’interventions rapides sur feux naissants.

pompiers-2017-campagne-estivale

Ce dispositif est composé notamment de :

  • 330 sapeurs-pompiers capables de répondre immédiatement à une intervention à partir des 30 centres de secours et 4 postes avancés ;
  • 25 patrouilles dites « armées », composées d’un véhicule « dangels » (assurées par des binômes forestier-pompier utilisant des 4x4 équipés d’une réserve d’eau de 600 litres) ;
  • 4 patrouilles dites « DFCI » chargées de la détection, de la dissuasion et du contrôle du respect de l’interdiction d’emploi du feu (assurées par des agents de l’Office National des Forêts et de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) ;
  • 4 tours de guet pour détecter les départs de feux ;
  • 1 poste de régulation forestier gérant par un réseau radio les patrouilles et les tours de guet,
  • 1 guet aérien relié au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) composé d’un avion de surveillance dénommé HORUS30 pour détecter les départs de feux ;
  • Plusieurs Groupes d’Intervention « Feux de Forêt » (GIFF) composés de 5 véhicules chacun et 18 personnels.
  • 30 saisonniers d’autres départements sont recrutés pour renforcer les effectifs gardois en juillet et août.
  • Les services de la Gendarmerie Nationale, de Météo France, les agents de l’Office National des Forêts (ONF), les agents forestiers de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) complètent ce dispositif. Leur présence sur le terrain permet une intervention rapide en cas de feux naissant mais également des actions de prévention auprès de la population.

 

pompiers-2017

L’année 2016 a été marquée par :

  • 86 feux de forêt représentant 83 hectares brûlés ;
  • un dispositif de surveillance estivale activé pendant 72 jours ;
  • 1 622 journées de patrouilles « armées », 205 000 km parcourus et 166 interventions effectuées par ces patrouilles « armées » sur des feux de forêt et autres, au cours de l’été ;
  • 140 journées de patrouilles « DFCI » ;
  • 74 jours de guet aérien ;
  • 40 départs de feu analysés par les équipes RCCI (Recherche des Causes et des Circonstances d’Incendie) du Gard, à la demande du groupe de contact (DDTM, SDIS, ONF, Conseil Départemental, gendarmerie) ou sur réquisition de l’officier de police judiciaire ;
  • 750 000 € de crédits publics (État, Conseil Départemental et Europe) engagés pour la mise aux normes des pistes et points d’eau DFCI.

 

Lire aussi :

GARD Les sapeurs-pompiers très sollicités pour de nombreux feux

 

Partager