Politique

GARD Léa Boyer, porte-parole nationale « pour sauver la droite »

Léa Boyer, candidate Les Républicains sur la cinquième circonscription. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Léa Boyer. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Après sa défaite aux Législatives sur la cinquième circonscription, la candidate Les Républicains Léa Boyer rebondit. Elle vient d’être nommée porte-parole nationale de l’initiative « Sauvons la droite ».

Elle n’est plus en campagne et pourtant, Léa Boyer va continuer de sillonner le territoire gardois, même au-delà. La jeune femme de 23 ans, fraîchement nommée porte-parole nationale de l’initiative « Sauvons la droite », se rendra dans les semaines à venir auprès des militants LR pour recueillir leurs attentes dans le cadre de la restructuration du parti. Une idée portée par le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, qui souhaite, à travers ce tour de France, « sauver la droite » à quelques mois de l’élection du futur président du parti.

« Les élections législatives ont été un échec pour notre famille politique. Aujourd’hui, nous voulons redonner la parole aux militants et les convaincre que nous devons rassembler les différents courants de la droite pour exister », explique Léa Boyer. À ses côtés, un second porte-parole national a également été nommé : Pierre-Henri Dumont, jeune député LR élu dans le Pas-de-Calais. « Daniel Fasquelle a choisi des jeunes pour leur fraîcheur », commente la Gardoise, qui, malgré sa défaite aux dernières élections, n’a rien perdu de sa volonté à vouloir s’investir en politique.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “GARD Léa Boyer, porte-parole nationale « pour sauver la droite »”

  1. Franchement j’aurais tout entendu dans cette pauvre France, mademoiselle Léa Boyer une porte paroles qui quand quelqu’un lui pose des questions en seule et unique réponse, elle supprime de ses liens les gens qui lui demande ce que représente exactement l’avenir de la France à son avis, j’ai été un des 6 fondateurs du RPR dans le Gard en 1976, à l’époque nous étions des purs militants et aujourd’hui je me demande pourquoi nous êtres battus contre la gauche et les communistes.

  2. quelle tristesse « sauvons la droite » Moi je dirai plutôt sauvons la communication des LR, car il faut le faire de trouver un tel slogan! Rien que le slogan condamne l initiative. C’est une communication négative. Et puis avec les éléphants gardois la droite n’est pas encore sauvée. Bref nous n’avons plus besoin d’eux dans le pays

  3. Quel slogan on en aurait presque les larmes aux yeux!!!! en tout cas il y a du travail rien que dans notre département.on prend les mêmes et on recommence. Décidément il faut être complètement coupé des réalités pour penser qu’un coup de baguette magique amènera les électeurs à voter LR. Pourtant ce n’est pas si difficile de:
    1/ Renouveler en profondeur les têtes d’affiche, pas en mettant Proust à la place de Fournier et j’en passe mais en faisant monter des jeunes têtes plus phase avec la société d’aujourd’hui.
    2/ Au lieu de se lamenter de réfléchir clairement à la mise en place d’un programme pour redresser la France et avoir le courage de tenir un discours de vérité sur la situation de notre pays.
    3/ Cesser la petite guguerre des égos car messieurs jusqu’à preuve du contraire vous êtes TOUS mauvais. Alors un peu d’humilité ne vous ferait pas de mal.

    Sinon et bien vous n’êtes pas prêts de reprendre le pouvoir et sur notre ville de Nîmes en 2020 celà sera très compliqué pour vous de le conserver.Au lieu de gémir agissez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité