A la uneActualités

ALÈS Les Fous sont de retour !

Les Fous Chantants écoutent attentivement les conseils de Marco Beacco. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les Fous Chantants écoutent attentivement les conseils de Marco Beacco. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Les Alésiens qui sont passés près du Fort Vauban ce samedi ont certainement entendu résonner les voix des 600 Fous Chantants réunis depuis ce matin.

"C'est les fous chantants ou les chants de l'église ?", demande un jeune trentenaire à sa compagne en sortant de sa voiture stationnée près du Fort Vauban. C'est bien les Fous Chantants qui reviennent pour une 20ème édition qui les propulsera, vendredi et samedi prochains, sur la scène des arènes du Tempéras en compagnie de Florent Pagny.

Mais un tel concert ne s'improvise pas, les artistes en herbe le savent bien. Leurs professeurs encore plus. Alors, ce samedi matin, les présentations faites, les 601 choristes se sont très vite mis au travail sous la houlette de Marco Beacco, professeur de chant connu du grand public pour son passage à la Star Academy, également coach vocal de François Hollande en 2012. Lunettes noires, casquette vissée sur la tête, l'homme ne perd pas une minute et livre ses premiers conseils sur la voix, puis sur la posture à adopter : "Tenez-vous bien sur vos deux jambes, les épaules détendues, la cage thoracique ne doit pas bouger". Debout, les 601 choristes, parmi lesquels on compte 403 nouveaux, s'exécutent aussi sec. A 9h35, les premières notes résonnent dans le Fort, à coups de "na na na na na...". Les choristes, répartis selon leur tessiture, enchaînent les exercices de diction : "Je suis chez ce cher Serge", et les premiers accords du succès "Chanter" de l'invité vedette.

Les Fous Chantants réunis. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les Fous Chantants réunis. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En coulisses, les 45 bénévoles s'activent : on prépare les derniers badges, on installe la buvette, on règle les petits imprévus qui seront probablement encore nombreux. On croise le directeur artistique Fabrice Schwingrouber en grande discussion avec ses équipes. Un directeur artistique serein qui a résumé cette aventure en quelques mots : "Les Fous Chantants, c'est un état d'esprit, un plaisir de chanter dans la simplicité". Quant au nombre de choristes, un peu moins important que les autres années, il ne doute pas un instant : "Vendredi et samedi, ils vont chanter pour mille". Ça promet !

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité