A la uneActualitésSociété

GRAU-DU-ROI Avantage Olivier De Benoist pour un moment de rire

Olivier de Benoist
Olivier de Benoist

Olivier Marie Emmanuel, baron de Benoist de Gentissart, tel est son petit nom. Olivier de Benoist est un humoriste français qui va jouer son nouveau spectacle, "0/40", aux arènes du Grau-du-Roi. Interview.

Issu d'une sacrée fratrie, le modèle militaire de son père ne lui convient pas forcément et Olivier de Benoist décide de se lancer à l'opposé des desseins familiaux en visant l'humour, la comédie et même la magie. Après des passages télé répétés chez Ruquier et un spectacle qui a pas mal tourné, revoilà Olivier de Benoist pour une nouvelle mouture.

Dans on 0/40, il ne s'attaque plus aux femmes, enfin presque. Il nous parle de sa vie de quadragénaire, de son envie d'exister, de sa liberté et bien entendu de ses petits tracas qui sont ceux de chacun. En somme, il fait le bilan de sa première moitié de vie.

 

Que vient voir le spectateur dans ce nouveau spectacle?

Plein de choses! "0/40" est un terme de tennis mais c'est aussi le bilan de ma naissance à mon âge approximatif. J'avais un crédit. Je n'avais jamais parlé de ma vie dans mes spectacles alors je me suis dit qu'il était temps de le faire. Comme cela n'intéresse personne, c'est juste un prétexte pour parler d'autre chose... On passe du stade 0/15, mon enfance, à 0/30 puis à 0/40. Je parle des objets qui ont fait ma vie, du bac, du coût de l'arrivée des enfants dans un couple, de ma quête artistique, bref, je fais le bilan de ma quarantaine. Finalement, ce qui marche très bien, c'est la multiplicité des formes d'humour avec le texte qui va avec. Le spectacle est très agréable à jouer, j'ai l'impression de conduire une berline. En plus, le spectacle a 150 dates dans les pattes, le public est souvent debout à la fin!

 

Finalement, à 40 ans passés, comment s'en sort Olivier de Benoist?

On dit souvent que c'est à 40 ans qu'on arrête les conneries ou qu'on les commence. Je n'ai pas l'impression de faire une crise de la quarantaine car je pense que les personnes qui la font sont surtout des gens qui n'ont jamais su dire non. C'est un peu comme une crise d'adolescence tardive. J'ai la chance de faire un métier exceptionnel et honnêtement si en 2010 on m'avait dit que j'allais faire l'Olympia...

 

Du coup, venir au Grau-du-Roi en plein été, c'est pas trop dur?

Pas du tout! Je ne fais aucune distinction entre les salles, petites ou grandes, parisiennes ou provinciales. Je suis ravi de jouer un peu partout en France, de tourner, d'aller vers le public dans les régions et de m'implanter où on veut bien de moi. C'est notre métier et c'est en tournant que le public prend l'habitude de venir. Et puis, franchement, jouer en bord de mer, on est presque en vacances! De plus, j'ai remarqué que les gens, l'été, sont plus détendus, rient plus volontiers, c'est encore mieux pour moi.

 

Vos nouveaux projets vous feront voir d'autres aspects du métier?

Un peu, j'ai tourné un film de Christian Carion avec Guillaume Canet et Mélanie Laurent, Mon Garçon, qui sortira le 20 septembre prochain. Toujours en septembre, je vais certainement intervenir dans une émission, Code Promo, de Stéphane Bern sur France 2. En plus de cela, je vais probablement commencer à écrire un nouveau spectacle.

 

Tarifs: 36 euros en carré or numéroté et 32 euros en gradins non numérotés. Renseignements et réservations: 04.66.51.12.12 ou sur www.vincentribera-spectacles.comet.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité