LÉGISLATIVES 3e circo : la requête de Geneviève Sabathé rejetée

La candidate de la France Insoumise sur la 3e circonscription Geneviève Sabathé (à D.) et sa suppléante Charlotte Montels (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

La candidate de la France Insoumise sur la 3e circonscription Geneviève Sabathé (à D.) et sa suppléante Charlotte Montels (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est l’épilogue d’une polémique qui avait secoué la dernière ligne droite de la campagne des dernières élections législatives, en juin dernier.

Plusieurs candidats à la députation sur les circonscriptions gardoises avaient dénoncé des irrégularités dans la distribution de la propagande électorale, certaines enveloppes s’étant révélées incomplètes.

Vent debout, la candidate de la France insoumise sur la troisième circonscription Geneviève Sabathé avait même été jusqu’à déposer un recours en annulation des élections auprès du Conseil constitutionnel le 22 juin dernier. Pour elle, la sincérité du scrutin était en cause, et la jurisprudence devait conduire à l’annulation pure et simple de l’élection.

Il n’en sera rien : les Sages du Conseil constitutionnel ont décidé lors de leur séance du 27 juillet dernier de rejeter la requête de la Gardoise, considérant que les irrégularités de distribution de la propagande « n’ont pu, eu égard au nombre de voix obtenues par chacun des candidats, avoir une influence sur l’issue du scrutin. »

Pas de quoi surprendre Geneviève Sabathé, qui « ne (s’)attendait guère à un autre résultat », mais qui souligne « la faible justification d’une décision aussi importante. »

Partager