ActualitésSociété

NÎMES Le Mas de Teste développe l’est de la ville

Parfaitement inséré dans la garrigue à lest de la ville, le Mas de Teste est un modèle dhabitat durable
Parfaitement inséré dans la garrigue à lest de la ville, le Mas de Teste est un modèle d'habitat durable (Photo Anthony Maurin).

Le nouveau quartier du Mas de Teste est en perpétuelle évolution. Le point sur le planning des constructions à venir.

L'est de la ville a longtemps souffert de l'abandon urbaniste qui l'a coincé dans un temps qui n'était pas en adéquation avec notre époque. L’école élémentaire Albert Camus, enclavée dans le quartier du Mas de Mingue, sera remplacée, fin 2019, par un établissement entièrement repensé, situé à la jonction des quartiers Mas de Teste et Citadelle. Avec pour objectif de tout mettre en oeuvre pour favoriser la réussite des élèves.

Depuis trois ans à Nîmes, les réunions se sont multipliées. Les principaux protagonistes se sont exprimés, ont partagé leurs pratiques et leurs points de vue pour essayer d’inventer l’école élémentaire idéale qui pourrait remplacer celle du quartier, condamnée à disparaître. Un groupe de travail représentatif est depuis associé à toutes les étapes de la conception du projet.

L’ancienneté du bâtiment n’était pas le seul point faible de cette école. Située au cœur d'un prioritaire, "Elle souffre de cette position géographique recluse qui ne favorise pas la mixité sociale. Son image s’en trouve dégradée auprès des habitants qui n’hésitent pas, pour ceux qui le peuvent, à inscrire leurs enfants ailleurs, ce qui a pour effet d’aggraver ce phénomène. En 2009, le taux d’évitement était de 29% et atteignait 35% en 2015" peut-on lire sur le site de la Mairie.

Cette école a vocation à devenir attractive et à proposer des disciplines d’excellence (miser sur le numérique, s’engager sur des résultats concrets en termes de réussite scolaire et impliquer les familles). Elle regroupera d'ailleurs dans ses locaux la médiathèque du quartier, une ludothèque, des lieux de rencontres pour des sujets en lien avec l’école, et disposera d’un plateau sportif.

2017 est l'année de la consultation des entreprises mais dès 2018-2019, les travaux démarreront. Lancé en 2016, le concours d’architecture a vu trois candidats (Boyer Gibaud Percheron, AT et MDR architectes) concourir pour une sélection définitive en septembre prochain. Les candidats ont quelques mois pour élaborer un projet qui devrait être adopté au printemps.

Ce vaste projet répond aussi aux nouvelles perspectives de ce secteur de Nîmes en faisant la part belle à l’urbanisation du Mas de Teste et du quartier Citadelle. Pour les prochaines années, 430 logements permettront l'accroissement de la démographie du quartier. Entre Courbessac et le Mas de Mingue, sur la colline, le secteur Mas de Teste-Citadelle, couvre 17 hectares, en cours d’urbanisation.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité