Actualité générale.

LE GARD MÉCONNU Désordre minéral…

mer-de-pierre-1

Tout l’été, Objectif Gard vous emmène à la découverte du Gard, mais sous un autre angle. Au-delà des célèbres Pont-du-Gard, arènes de Nîmes ou duché d’Uzès, notre département regorge de pépites méconnues. Aujourd’hui, partons à la découverte de la mer de pierre à Sauve.

Surplombant la cité médiévale de Sauve,  ce chaos rocheux présente un paysage féerique où se mêlent végétation et rochers aux formes étonnantes. En plein cœur du Massif du Coutach, la Mer de Rochers offre aux promeneurs un spectacle magnifique, à la fois sauvage et comme sculpté par la nature.

Après avoir gravi les étroites ruelles de Sauve menant à la partie haute du village, on emprunte un sentier qui serpente au milieu de murs de pierres en ruines, vestiges d'anciennes habitations, constructions, citernes ou murets de soutènement d'anciennes terrasses agricoles.
L' étonnant chaos calcaire se dévoile lentement au fil d'un lacis de petits sentiers protégés par une nature luxuriante. Des rochers fantastiques aux formes improbables de dressent au milieu d'une végétation dense, de type garrigue, constituée principalement de chênes verts et de lauriers sauce.
Ces géants de pierre, façonnés par le temps, le vent et la pluie, forment un paysage féérique qui pourrait sembler "lunaire", s'il n'était cette épaisse végétation recouvrant le site. Cette nature foisonnante a pour origine,  ces dolines remplies d’une terre argileuse, riche humus (terra rossa) ce qui la rend propice à la culture. Une terre si riche que jusqu'au milieu du 20ème siècle, d'abondants vergers de cerisiers, pêchers, figuiers et micocouliers y furent cultivés par les Sauvains. Par la suite, face à la difficulté de travailler ces terres accidentées, l'exploitation des vergers fut abandonnée et la garrigue reprit ses droits.
Os de roche
Les phénomènes géologique sont sculpté ce relief lui donnant l'aspect d'une lune parcourue d'un lacis de sentiers. Des rochers fantastiques se dressent au milieu de la végétation. La science l'explique  ainsi : sous l’effet de l’acide carbonique (pluie et vent) les roches de carbonate de chaux et magnésie se décalcifient peu à peu et c’est la magnésie qui, plus résistante, forme ces arêtes.

Le château de Roquevaire

Château de Roquevaire

 Au cœur de la Mer de Rochers se trouve le château de Roquevaire entouré de parcelles encore délimitées par des murets de pierres sèches et de quelques chemins autrefois muletiers et soigneusement empierrés de cailloutis. Ce site aujourd’hui abandonné a été cultivé jusqu’au milieu du XX ème siècle et on y trouve encore la trace de nombreux vergers (cerisiers, pêchers, oliviers, vignes, mûriers et micocouliers qui étaient à la base de l’économie locale). Sur le sentier balisé (environ 5,5 km) qui parcourt le site, vous croiserez le "Castellas", construction emblématique de Sauve. En 1704, l'intendant du Languedoc Roussillon de Basville ordonna d'enclore dans les murs de Sauve le rocher du castellas et d'y construire une guérite. Nul doute que ce lieu constituait un site privilégié pour la surveillance d'un secteur très large.

Visiter la Mer des rochers

Randonnées dans le Gard

http://sauve.canalblog.com/

Précautions

Ne pas partir seul. Prévoir des boissons en cas de forte chaleur. Surveiller les enfants, zone très crevassée. Ne pas sortir des chemins balisés. Possibilité d’accompagnement avec l’office du tourisme

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité