Actualités

PORT CAMARGUE La barge dépollueuse inaugurée

bapteme-suez-maire-1er-adjoint-port-camargue
Philippe Brousses, directeur de l'agence territoriale Suez, le maire Robert Crauste et son premier adjoint, Claude Bernard sont dans un bateau. Le premier qui dépollue le plus gagne.

Lundi dernier à 19 h 30, Port Camargue a inauguré officiellement sa barge de dépollution. Une écobarge qui sillonne le port et les marinas à la rencontre des plaisanciers chaque jour de 7 h à 20 h. Multifonction, l'écobarge se veut "couteau suisse" (dixit Suez) au service de la propreté du port.

Elle dispose, entre autres,  d'une lance à incendie, d'un treuil et d'un processus innovant pour casser les méchantes molécules polluantes. Elle ramasse les déchets flottants, les macro déchets, elle disperse et récolte les hydrocarbures qui irisent salement la surface de l'eau, elle récupère les eaux usées des bateaux en visite. À la barre, trois agents du port se relaient pour assurer un service non stop car la pollution n'a pas d'horairere et il s'agit d'être réactif. Le maire du Grau-du-Roi a précisé que ce partenariat de la Régie autonome de Port Camargue avec Suez revient à 100.000 € annuels pour un engagement de trois ans.

En une journée de 7 h à 20 h, la récolte d'immondices divers à la surface de l'eau peut se révéler fructueuse : une journée complète a récemment rempli neuf gros sacs poubelles, dans une seule portion du port. Claude Bernard, premier adjoint graulen dévoué à Port-Camargue raconte qu'une de ses voisines, soucieuse de la propreté de son port préféré a récemment plongé pour aller chercher un OFNI (Objet flottant non identifié) qui se balançait sous ses fenêtres. Franc succès public par voisine interposée, plongeon salué par  un "Bravo !" tonitruant lancé par Patrick Deixonne, le patron aventurier de l'expédition 7e Continent, dont le voilier l'Amadeus venait d'accoster pour deux journées complètes d'animation consacrée à cette pollution plastique dramatique et mortifère des mers et des océans.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

ecobarge-port-camargue
L'écobarge de Port Camargue, donc la pollution maritime, expliquée aux enfants. Et aux autres.

Etiquette

Florence Genestier

Nouvelle venue à Objectif Gard en juillet 2017, j'ai obtenu ma première carte de presse en 1991 (si !). Quinze ans de PHR dans une région de montagnes, un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :).

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close