NÎMES La France Insoumise mise sur sa caravane

Yannick Battefort et la France Insoumise étaient sur le marché du Chemin Bas dAvignon (Photo Anthony Maurin)

Yannick Battefort et la France Insoumise étaient sur le marché du Chemin Bas d'Avignon pour aider les Français à y voir plus clair dans leurs droits (Photo Anthony Maurin).

Ils sont venus au coeur du Chemin Bas d'Avignon pour faire connaître ses droits à qui le demandait. La France Insoumise et sa caravane étaient de passage dans les quartiers populaires de Nîmes.

La France Insoumise, mouvement politique de Jean-Luc Mélenchon, vient d'envoyer deux caravanes, une à l'est et l'autre à l'ouest, sillonner les routes de France, roulant au secours des citoyens qui ne connaissent pas leurs droits. "Nous nous sommes rendus compte lors de la dernière élection présidentielle que les Français connaissent mal leurs droits. Ici, nous les renseignons car c'est surtout dans les quartiers prioritaires que les Français ne savent pas à qui s'adresser" évoque un Insoumis en tractage.

On parle retraite, santé, logement, scolarité... Tous les sujets sont abordés mais celui que la caravane préfère c'est certainement la future loi travail et la manière dont elle sera discutée à l'Assemblée Nationale. "Discutée? Mais vous rigolez ou quoi? Macron ne discutera rien! Il va tout faire passer par ordonnance même si un Français sur sept a voté pour lui lors des élections législatives, ça veut dire qu'il va passer en force" fulmine une militante.

Il faut dire que pour les Insoumis, le programme du Président Macron n'est pas des plus humain. "Suppressions des aides aux personnes licenciées, création d'un droit du travail différent dans chaque entreprise, pouvoir accru des employeurs, casse du statut du CDI, désarmement des salariés et établissement d'un barème aux Prud’hommes... Je n'en veux pas!" rappelle cette même militante.

Pour faire comprendre tout cela au Français lambda, les deux caravanes sillonnent la France et se rejoindront ce week-end pour les universités d'été du mouvement à Marseille. Pour les badauds, boissons, café, bonbons, figues et raisins sont aux abords de la tente... Mais aussi le petit livre de Mélenchon et des dizaines de tracts. "On a de quoi attirer le chaland! Nous voulons alerter la population sur la politique d'injustice que Macron est en train de mettre en place. Nous ferons partie des grèves et manifestations du 12 septembre mais aussi du 23 septembre. Les Insoumis soutiennent les deux rendez-vous. Le 23 à Paris, un car de militants nîmois devraient se rendre sur place. Il n'y a aucune contradiction entre les deux mouvements de protestations, c'est le même combat!" avoue une autre militante.

Après une matinée passée au Chemin Bas d'Avignon, la caravane s'est dirigée vers un autre quartier prioritaire, celui de Pissevin.

Au départ de Paris, la Caravane de la France Insoumise était de passage à Nîmes avant le grand rendez-vous du week-end à Marseille (Photo Anthony Maurin)

Au départ de Paris, la Caravane de la France Insoumise était de passage à Nîmes avant le grand rendez-vous du week-end à Marseille (Photo Anthony Maurin).

Partager