Culture

BAGNOLS En images : soirée festive et engagée au mont Cotton avec Sinsemilia

Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si les styles musicaux des trois groupes programmés hier soir par le Comité des fêtes de Bagnols dans le cadre du Mont Festi Cotton présentaient de sensibles différences, tous avaient deux points commun : des textes engagés et des mélodies entraînantes.

La soirée a démarré tôt, vers 20 heures, devant un public encore clairsemé. Une affluence qui ne rendrait pas justice aux Montpelliérains d’Une touche d’optimisme, qui ont petit a petit conquis le public en train d’arriver avec leurs chansons, dans la veine de la Rue Kétanou (dont ils reprendront un des titres) ou encore de Mano Solo. Energique et engagé, le groupe a fait le job, notamment son batteur Benjamin, Bagnolais d’origine.

Une touche d'optimisme pour commencer la soirée (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Une touche d'optimisme pour commencer la soirée (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Place ensuite au reggae d’I Woks Sound. Le groupe Savoyard a réalisé un set propre, tout en déclamant de longs textes engagés et prônant la tolérance qui, même s’ils enfoncent parfois quelques portes ouvertes, sont toujours bons à déclamer par les temps qui courent. I Woks Sound a en tout cas réussi à faire monter l’ambiance d’un cran, la nuit tombée et l’affluence plus importante (elle culminera autour du millier de spectateurs) n’y étant pas tout à fait étrangère.

I Woks Sound, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
I Woks Sound, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
I Woks Sound, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
I Woks Sound, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Enfin, il aura fallu attendre 23 heures passées pour voir Sinsemilia, et ses sonorités entre reggae et chanson française. Les Grenoblois ont fait vibrer le mont Cotton. Toujours aussi engagés et énergiques sur scène, et ont démontré à ceux qui en doutaient qu’ils sont bien plus qu’un « one hit wonder » qui n‘aurait que le tube Tout le bonheur du monde dans son répertoire.

Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Sinsemilia, sur la scène du mont Cotton hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le neuvième Mont Festi Cotton s’achèvera ce soir avec le concert de Ken-G Ramon, qui reprendra les tubes de Kendji Girac, puis celui de Jeane Manson et ses musiciens catalans. A partir de 21 heures, soirée gratuite sur invitation. Infos : 04 66 89 53 94.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité