A la uneActualités

FAIT DU JOUR Hadrien Poujol, raseteur en jubilé

vauvert-hadrien-poujol-raseteur-en-jubile-32

À Vauvert, plus qu'ailleurs, Hadrien Poujol est une figure. Né à Lunel, grandi à Arles, le seul raseteur de France et de Camargue à disposer d'une association de soutien depuis treize ans, célèbre son jubilé le 15 octobre dans les arènes de la ville. Le sportif de haut niveau, actuel président de la Fédération Française de Course Camarguaise (FFCC), a présenté affiche et programme à une salle Jean-Jaurès comble de manadiers, d'aficionados et d'amis.

En terrasse du Bar des Halles, propriété de la vedette du jour, c'est l'heure du demi frais et du jaune arrosé. Ce jeudi soir, juste en face, le patron discourt à la salle Jean-Jaurès. Trente-quatre ans (il est né en 1983), première cocarde d'or décrochée à 20 ans en Arles, un record. Hadrien Poujol discute avec une artiste et un ami de 15 ans, Rémi Martin en attendant ses invités. A 14 ans, son grand-père, constatant qu'"il aimait bien ça", l'inscrit à l'école taurine d'Arles. "C'est tôt pour un raseteur, c'est très tôt pour être face au toro", commente-t-il avec le recul. Même précocité pour les titres, trois cocardes d'or décrochées en 2003, puis 2012 et 2014. Le gaucher rasete d'une façon "quasi artiste" qui plaît au public. Il donne sa chance au toro, court énormément, saute haut. Avec des dispositions et une passion vraie pour la  camarguaise, il passe son bac pro agricole et gagne vite sa vie au fil des concours. Avec succès et style. A Vauvert, ce jeudi soir, tout un monde vient saluer le raseteur, l'"un des plus doués et des plus sympas des arènes". Tout un monde camarguais, habitué au plein air, s'entasse dans une salle : famille de sang, famille des arènes, famille de passionnés.

Mi homme, mi toro

vauvert-hadrien-poujol-raseteur-en-jubile-15

Goro, une artiste de Lunel passionnée par la bouvine, a dessiné l'affiche. Hadrien Poujol y apparaît, mi-homme, mi toro, stylisé et multicolore. Les deux se sont croisés et Goro a du certainement lui vendre un tableau de toro un jour ou l'autre. "La course camarguaise, c'est ici et nulle part ailleurs", explique l'ancienne architecte. "Un raseteur, si dans sa tête, dans les arènes, il n'est pas un taureau, il n'est pas bon." Après une petite panne d'inspiration quand la proposition d'affiche lui a été faite par Hadrien, elle a eu cette idée de visage partagé entre l'homme et la bête. "Quand elle me l'a montrée, j'ai été choqué. Et puis j'ai adoré !", explique à la salle le raseteur.

Des valeurs et une vision large

asso-amis-dhp-vauvert

"C'est un homme courageux avec des valeurs humaines et du charisme, qui a toujours respecté le toro, ce qui n'est pas le cas de tout le monde et fait la différence", explique Philippe, un ami artisan vauverdois du président de la FFCC, qui attend, affiche en main, sa dédicace. Pour Jean Denat, maire de Vauvert, Hadrien Poujol "est un grand nom, sympathique en plus, qui s'est bien engagé dans la vie du village." Sans compter que la bouvine et la course camarguaise "fédérent des publics socialement différents et restent un élément de rassemblement et de culture."

René Martin, ex-cafetier de la buvette des arènes locales, a créé le club des amis et supporters d'Hadrien Poujol en septembre  2004. "J'ai vite, comme tout le monde, constaté ses capacités, les premières fois que je l'ai vu", se souvient René Martin. "Il a décroché sa première cocarde d'or à 20 ans, en 2003 tout de même." Ce passionné, ex-président du club taurin à Gallician, supervise les réservations du jubilé et expérimente un partenariat spécial entreprises, à 300€ pour dix places. Et la gratuité pour les plus jeunes.

Côté invités, Hadrien Poujol a décidé de convier ses amis, issus du monde de la -des- tauromachie(s). Landais, espagnols, etc. Une ouverture qui certes, il en est conscient, risque de perturber certains puristes de la course camarguaise comme il est président de la FFCC. Il a d'ailleurs sous-titré son jubilé "Rencontre des tauromachies." De quoi alimenter à coup sûr nombre de débats au sein de la FFCC et dans les arènes... Mais ceci, post jubilé, sera une autre histoire.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

Hadrien Poujol, le jubilé, 15 octobre , arènes de Vauvert, "Rencontre des tauromachies".

11 h Festival d'abrivados, 15 h Capelado, 15 h 15 cocarde d'or des anciens raseteurs, etc.

Entrée générale : 10 €, numérotées 15 €, gratuit pour les moins de 15 ans. Réservations au 06 09 10 41 40 et Bar des Halles à Vauvert

 

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité