A la uneActualitésSociété

NÎMES Gambetta et Richelieu retrouvent des couleurs lors de l’Expo de Ouf

Le Spot, au 8 ruen Enclos Rey Photo Anthony Maurin).
Le Spot, au 8 rue Enclos Rey (Photo Anthony Maurin).

Depuis vendredi l'Expo de Ouf est l'événement culturel à ne pas manquer ! Les quartiers Gambetta et Richelieu renaissent de leurs cendres et des fresques égaient les murs délabrés. Au Spot, la grande exposition proposée par près de 30 artistes ne saurait vous déplaire.

La sixième Expo de Ouf est lancée. Parcourez les rues des quartiers Gambetta et Richelieu pour vous en rendre compte. N'hésitez pas à grimper (c'est bon pour la santé) jusqu'au Mont Duplan en cette journée dominicale pour assister à des démonstrations de graff et à pousser les portes de l'institution qui est à l'origine de tout ça, le Spot, rue Enclos Rey (vous remarquerez la façade!), un lieu dédié aux cultures urbaines.

Lexpo du Spot (Photo Anthony Maurin).
L'expo du Spot, une expérience à vivre en famille (Photo Anthony Maurin).

L'affaire a mis du temps à démarrer mais les Nîmois sont aujourd'hui heureux de voir tant de vie dans ces quartiers délaissés. Heureux et même fiers ! Certains propriétaires, qui voyaient, il y a six ans, cette transformation d'un mauvais œil, veulent à présent avoir la façade de leur maison décorée par les artistes des associations du Spot.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

L'année dernière encore, les "Bâtiments de France" ne se pas montrés très joueurs... "Mais cette année, nous avons pu réaliser 15 fresques murales plus ou moins grandes dans ces deux quartiers alors observez bien les rues, c'est une sorte de chasse au trésor ! Nous fêtons aussi l'anniversaire du Spot avec le nouveau bar, l'agrandissement, la boutique de skate... Et cette grande exposition. C'est une équipe de tarés composée de quelques salariés et de beaucoup de bénévoles qui fait rayonner ces actions du quotidien. Nous allons évoluer car toute cette énergie et ces chemins croisés nous donnent envie de poursuivre ces échanges et ce partage accessible à tous", note Cédric Crouzy, du Spot.

Petit speech made in Cédric Crozy allias Patate (Photo Anthony Maurin).
Petit speech made in Cédric Crouzy, alias Patate (Photo Anthony Maurin).

Allez découvrir le travail urbain et visible de votre voiture mais entrons un instant dans l'antre de l'asso. Une exposition qui réunit 28 artistes propose 149 œuvres d'exception allant de 15 à 2350 euros. Dessins, aquarelles, aérosols, acryliques, sérigraphies, planches de skates, carrelages, feutres, techniques mixtes, encres de chine, séries limitées, papercuts ou rouille sélective, les badauds et amateurs d'art y trouveront leur compte. Une ambiance des plus conviviales où le partage prédomine en un lieu à découvrir si vous ne le connaissez pas encore. Car le Spot entraîne avec lui un vent de fraîcheur sur la cité des Antonin.

Une grande diversité des oeuvres pour cette excellente exposition (Photo Anthony Maurin).
Une grande diversité des œuvres pour cette excellente exposition (Photo Anthony Maurin).

Pour Michel Etienne, directeur des bibliothèques de la Ville, "Nous parlons déjà de l'année prochaine car nous sommes attentifs et admiratifs, ce qui passe ici est très stimulant ! Nous devons nous emparer, à notre manière, de toutes ces cultures urbaines et une fois les travaux de Carré d'Art achevés, nous comptons mettre un coup de projecteur et construire quelque chose qui irrigue tous les quartiers". "A l'automne 2018 les bibliothèques s'ouvriront au street art et aux cultures urbaines. On a trouvé l'occasion parfaite pour utiliser ces temps forts et des artistes locaux et venus d'ailleurs y seront présents. Il y aura des rencontres éducatives avec les artistes car tout le monde est très motivé pour offrir à ces publics qui n'ont pas un accès facile à la culture de développer leur curiosité. Nous comptons décloisonner la culture !" ajoute Alexandre, responsable de l'action culturelle.

La boutique de skate (Photo Anthony Maurin).
La boutique de skate (Photo Anthony Maurin).

Gambetta et Richelieu les nouveaux quartiers branchés ? Certainement ! "On l'assume aujourd'hui mais nous sommes un petit Berlin. Nous avons envie de faire voyager les gens même s'ils restent en bas de chez eux. Les artistes sont incroyables et nous vivons une semaine de dingue !", conclut Cédric Crouzy, alias Patate.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Ce dimanche, entre 14h et 18h, animations au Mont Duplan. Entre 18h et 23h, rooftop et mojito sur la petite terrasse du Spot. Heureusement pour les retardataires ou les absents, lors des Journées du Patrimoine (le week-end prochain), des ateliers participatifs seront organisés entre 11h et 18h. Pour les autres, l'expo du Spot est visible jusqu'au 20 octobre prochain.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité