ActualitésSociété

GARD Ça pique, ça gratte ? C’est peut-être l’ambroisie et son allergie !

Photo DR
Photo DR

C'est une sale habitude en cette période de l'année mais l'ambroisie, cette plante aux allures inoffensives, risque bien de vous agresser si vous vous en approcher d'un peu trop près.

Installée chez nos voisins héraultais de Juvignac, Anne-Marie Ducasse-Cournac, "animatrice ambroisie" de son état, nous informe des risques à venir. On le sait, en Occitanie, cette plante a pris ses quartiers d'été mais l'ambroisie à feuilles d'armoise se propage surtout dans notre département du Gard. "Cette plante émet de fin août à mi-septembre un pollen hautement allergisant provoquant asthme, eczéma, rhinites et pouvant toucher entre 10 et 20% de la population. Elle est ainsi classée comme nuisible à la santé humaine. L’ambroisie s’installe rapidement sur les grèves de rivières, les chantiers et bords de route, mais aussi sur les sols nus au printemps et peut entraîner des pertes économiques pour les filières agricoles".

On est loin de l'ambroisie telle qu'on la connaît, qui rend immortel, divin, et qu'on associe spontanément aux dieux grecs ! Un nouveau projet vient d'être lancé cette année et propose une meilleure approche. "Ce projet a pour but de freiner la progression de la plante en la faisant connaitre au grand public et en mettant en place des stratégies de lutte. Il permettra également de réaliser une cartographie actualisée de la présence et de la progression de la plante sur le territoire. Toutes les communes d’Occitanie ont reçu un courrier leur demandant de nommer un référent ambroisie, qui sera un appui à la reconnaissance et à la lutte sur le terrain", poursuit Anne-Marie Ducasse-Cournac.

FREDON LR).
Des plants d'ambroisie avant leur floraison du mois d'août (Photo Fredon LR).

"Chaque citoyen est susceptible d’être concerné. C’est le moment d’agir avant qu’il ne soit trop tard, en nous aidant à repérer et signaler sa présence, voire à la détruire si vous rencontrez quelques plants. Vous pouvez signaler la présence d’ambroisie sur une plate-forme dédiée via l’un des 4 canaux disponibles" poursuit Anne-Marie Ducasse-Cournac. En effet, une application smartphone "signalement ambroisie", un site Internet http://www.signalement-ambroisie.fr/, un mail contact@signalement-ambroisie.fr ou encore un numéro de téléphone 0972.376.888. Il est tout de même recommandé d’envoyer une photo de la plante repérée mais n’hésitez pas à vous documenter pour éviter les risques de confusion avec d’autres plantes. Prenez des précautions du style gants, lunettes ou masque si la plante est en floraison. "La supprimer avant la production de graines est très efficace pour ralentir sa progression. La lutte contre l’ambroisie est l’affaire de tous !", conclut Anne-Marie Ducasse-Cournac.

Pour plus d’informations, photos, biologie de la plante, lutte:http://www.signalement-ambroisie.fr/ ou http://www.fredonlr.com/surveillance/ambroisie/ ou https://www.youtube.com/watch?v=xXW-1mVeM5g = un film fait par l’observatoire des ambroisies (http://www.ambroisie.info/pages/envahi.htm).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité