• Home »
  • A la une »
  • LE 7H50 Léa Boyer : “Notre objectif est de redorer l’image du parti Les Républicains”

LE 7H50 Léa Boyer : “Notre objectif est de redorer l’image du parti Les Républicains”

lea-boyer

La candidate battue aux dernières Législatives, Léa Boyer, s'engage pour changer le parti Les Républicains Photo DR/ObjectifGard

Cette semaine à 7h50 précise, @objectifgard posera trois questions à un invité Gardois qui a fait, fait ou fera l'actualité ! A 7h50 ... Comme un clin d'oeil au carrefour de l'informations des matinales radio !

Première à ouvrir le bal ce mardi 12 septembre, Léa Boyer. La candidate battue aux dernières Législatives a participé ce week-end au lancement du mouvement Libres ! de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, pour se démarquer de la droite de Laurent Wauquiez.

@objectifgard : Pourquoi avez-vous participé au lancement du mouvement Libres ! de Valérie Pécresse ?

Léa Boyer : Je me suis déplacée pour accompagner Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais qui a porté sa candidature à la présidence du parti Les Républicains. On est une grande famille politique et notre objectif est de rassembler. J'étais présente également à Châteaurenard pour Laurent Wauquiez, il me paraissait naturel de l'être aussi pour Valérie Pécresse.

Toutefois, ce n'est un mystère pour personne vous vous sentez plus proche des idées de Valérie Pécresse que de celles de Laurent Wauquiez ?

Certes mais je suis avant tout là pour défendre l'idée même d'une droite forte. Et je pense que l'on peut travailler avec tout le monde. On est unis, on peut avoir des idées différentes mais cela nous ne empêche pas de communiquer ensemble. Notre objectif aujourd'hui est de redorer l'image du parti, sortir de la guerre des chefs. C'est la raison de mon engagement vis à vis de Daniel Fasquelle. Nous devons bien gérer cette élection de parti et contribuer à la sélection des candidats mobilisés uniquement autour de la question de notre mouvement et de ses idées. D'ailleurs Daniel Fasquelle propose de prendre la direction du parti pour deux ans et demi seulement au lieu de cinq ans afin que les choses soient le plus claires possible à l'approche des prochaines échéances.

lea-boyer-daniel-fasquelle

Léa Boyer au côté de Daniel Fasquelle, candidat pour prendre la direction du parti Les Républicains

La victoire de Daniel Fasquelle c'est aussi pour vous l'occasion de prendre du galon au sein des Républicains du Gard ?

Pas forcément. Mon engagement est d'abord sincère et passionné. Maintenant, si je suis amené à devoir prendre mes responsabilités localement je le ferais. Quand je vois que pour la venue de Daniel Fasquelle nous arrivons à mobiliser plus de 200 adhérents et sympathisants. C'est une bonne nouvelle. Nos adhérents veulent du changement. Ils souhaitent ne plus passer par des Primaires ouvertes mais que l'on revienne à un système de vote interne afin qu'ils retrouvent le pouvoir de décision. Je peux vous annoncer que nous allons rouvrir la permanence des Républicains à Alès à partir du mois d'octobre. Tout cela est possible car des militants vont s'engager deux fois par semaine pour recevoir des sympathisants et participer au renouveau du parti.

Partager