NÎMES Paloma point d’étape à cinq ans

(Photo Véronique Palomar)

Tout s'est terminé par un  goûter et , surprise de notre hôtesse du Lokal, un gâteau au chocolat et ses bougies, soufflées en groupe comme il convient par l'équique de Paloma de Joël Vincent, Maire de Saint-Gervasy et Président du Conseil d'Administration de la smac,  (Photo Véronique Palomar)

La Smac Paloma fête ses cinq ans. Pour son directeur, Fred Jumel, pas question de marquer l'événement autrement que par une rencontre, un échange avec la presse en forme de débat informel, de remerciements et surtout de point d'étape.

(photo Véronique Palomar)

(photo Véronique Palomar)

En présence d'Yvan Lachaud, Président de Nîmes Métropole, de Joël Vincent, Maire de Saint-Gervasy et Président du Conseil d'Administration de Paloma, Fred Jumel le directeur de la Smac, Flavie Van Colen, directrice adjointe et une partie du staff recevaient la presse au Lokal en centre ville de Nîmes. Une occasion d'échanger des souvenirs mais aussi de se féliciter du travail accompli et de se dire deux mots des perspectives.

Paloma en chiffres 

291 957 spectateurs depuis l'inauguration.

512 concerts proposés soit 1602 groupes ou artistes programmés.

40 associations musicales différents ont collaboré avec Paloma

560 groupes ont utilisé les studios de répétition soit 39 096 heures de répétition.

25 643 personnes ont été touchées par des projets d'action culturelle (hôpitaux, certes sociaux, établissements scolaires, maison d'arrêt, maison de retraite etc.

19 514 élèves  de la maternelle à la terminale ont bénéficié d'actions culturelles : visite, ateliers, concerts, rencontres…

1110 personnes ont été employées : artistes, techniciens du spectacle …

Plus de 200 fournisseurs locaux dans un rayon de 100 km : hôtels, restaurants, entreprises de nettoyage, de sécurité, de location de matériel techniques, infographistes …

6 500 000 € HT de retombées économiques directes (dans un rayon de 100 km), auquel s'ajoutent les retombées économiques indirectes,(tourisme, restauration, consommations liées à des pratiques musicales).

40% : auto financement de la structure, le reste étant amené par une subvention substantielle de l'agglo, principal financier et complété par l'État et les collectivités

Perspectives 

Après avoir noté que la structure est en pleine évolution : une troisième scène cette année , une décoration qui ne cesse de changer (expos, mobilier), la capacité d'accueil perfectionnée pour un meilleur confort des artistes, un espace presse transformé… Voilà pour le côté matériel au sens strict. Mais ce qui est notable c'est l'évolution des projets artistiques et culturels. en constante ébullition avec une vrais volonté de s'inscrire dans le trinitaire et de toucher des publics divers. Une des actions au programme est d'ailleurs pour l'équipe de conquir le public des 12/18 ans, les classes populaires et les résidents des quartiers voisins. Il est aussi question d'améliorer l'accessibilité des lieux et enfin de renforcer la présence de la Smac hors des murs.

Sur le plan national, aujourd'hui, la Smac Paloma fait figure de référence, tant sur le plan structurel que pour sa gestion et ses action. Elle devient une scène incontournable pour beaucoup d'artistes. Reste à finir de conquérir le cœur des locaux …

Véronique Palomar

 

Partager