A la unePolitique

NÎMES Les Insoumis : nouveau mouvement mais vieilles recettes

C’est à l’occasion de la Feria des vendanges que l’association La Maison des Insoumis été inaugurée au 38 rue Porte de France à Nîmes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)
C’est à l’occasion de la Feria des vendanges que l’association La Maison des Insoumis été inaugurée au 38 rue Porte de France à Nîmes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Les partisans de Jean-Luc Mélenchon ont lancé leur association « La Maison des Insoumis. » Renouant avec l'éducation populaire, ils veulent pousser les citoyens à s'intéresser à la politique.

C’est dans l’ex-QG de la candidate aux législatives de la 6e circonscription Karine Voinchet, que les Insoumis ont choisi de s’établir. Jeudi soir, ils ont agréablement inauguré leur local dans l'ambiance festive de la Feria des vendanges. Les tracts de la candidate ont disparu, mais d’autres ne tarderont à les remplacer, signe de nouveaux combats à mener.

Avec 21,6 % au premier tour de la Présidentielle, Jean-Luc Mélenchon s’est placé en deuxième position dans le Gard, derrière Marine Le Pen. À Nîmes, ville dirigée par la droite depuis 15 ans, le candidat d’extrême-gauche est même arrivé en tête avec 23,9% ! La présidentielle et les législatives passées, les Insoumis cherchent à s’inscrire durablement dans le territoire. En attendant leur Convention de novembre, qui définira les prémices de leur organisation, les militants et sympathisants de la 6e circonscription souhaitent rester actifs : « Nous voulons conserver cette dynamique en restant sur le terrain, près des gens et de leurs préoccupations du quotidien » relaie Karine Voinchet.

Capitaliser sur la présidentielle 

Toutefois, le résultat à la présidentielle n'implique pas forcément l'engagement des citoyens au sein d'un parti. Les législatives l’ont démontré avec un taux d’abstention record de 56,5%. Alors, comment les impliquer davantage ? Les défenseurs du programme « L’avenir en commun » commenceront par l’animation de leur association, en organisant tous les mercredis à 19h des réunions thématiques ouvertes à tous. Des « commissions » sur l’éducation, le handicap ou la communication seront également mises en place pour faire remonter des propositions au niveau national.

Mais qu’en est-il du citoyen lambda ? Celui qui ne se rend pas spontanément dans une manifestation politique ? Et encore moins, qui pousse la porte d'un parti ? « Nous irons vers lui, à sa rencontre » répond une Karine Voinchet. Engagée et volontaire, elle compte avec ses camarades se déplacer « dans les quartiers afin d'informer les gens de leurs droits. C'est un début. »

Cette conscientisation passe donc par le biais de « l’éducation populaire. » Les Insoumis n’inventent rien, la recette avait été utilisée par les mouvements ouvriers, syndicats et autres partis politiques tel que le PCF. Finalement, la politique c’est peut-être comme la mode : un éternel recommencement.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi :

5€. C’est le montant minimal de la cotisation pour adhérer à l’association La Maison des Insoumis. Pour l’instant, la structure fait état d’une cinquantaine de membres. 

Les Insoumis de la 3e circonscription du Gard ont aussi monté une association « Gard au phi » à Bagnols (place Mallet) sous le patronage de l'ancienne candidate FI, Geneviève Sabathé.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité