Actualités

VAUVERT Conseil municipal du 18 septembre : l’opposition ne veut pas connaître la chanson

Vauvert célèbre ses associations le samedi 9 septembre (photo Florence Genestier/Objectif Gard)
Vauvert  reprend ses conseils  (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

Séance calme de reprise pour les élus vauverdois lundi soir. Seul un échange sur une subvention culturelle a généré quelques politesses ciselées entre les différents groupes politiques.

Courant scène et ses 10 000 euros attribués pour les 20 ans de l’association, une des rares délibérations votée sans les voix des oppositions ce lundi 18 septembre au soir. Une somme qui passe mal. L’opposition de droite fait la moue quand l’adjointe à la Culture annonce le montant. À Vauvert, les subventions exceptionnelles sont plutôt de l’ordre de trois mille euros. Vauvert se définit comme une commune pauvre. L’association musicale Courant Scène, qui promeut le spectacle vivant et la chanson française déclenche les piques appuyées de Joëlle Cachia-Moreno qui s’est contentée jusque-là, dans cette soirée de reprise, de questions éparses au fil des dossiers. Elle évoque à mot couverts le copinage entre l’adjointe à la Culture et l’association et s'insurge : « Les concerts organisés ne sont pas gratuits, ils sont payants. On n’a pas les moyens d’aider d’autres associations et là le montant est exceptionnel !». Une porte ouverte à la critique où s’engouffre Jean-Louis Meizonnet du FN : « trop excessif » commente-t-il, en comparant le succès de l’opéra "Carmen" aux arènes, monté avec l'aide de bénévoles et qui a reçu visiblement une part de l’enveloppe parlementaire de son député préféré, à la « confidentialité », selon lui des concerts de Courant Scène. Jean Denat saisit le micro, refuse de comparer les spectacles, souligne l’anniversaire de l’association : « C’est exceptionnel, oui, on assume. Vous êtes l’opposition, faut bien que vous vous opposiez... ». Les associations n’ont pas tous les jours vingt ans. Une élue majoritaire intervient pour faire remarquer le dynamisme de Courant Scène. Marie Josée Doutres, l'adjointe à la Culture, reprend la parole pour défendre le travail de spectacle vivant, Katy Guyot monte aussi au créneau : «  la programmation est de qualité, c’est bon pour Vauvert ». Des interventions qui ne font pas dévier l’ancienne adjointe aux finances du précédent maire : «190 autres associations rêveraient d’une telle somme ».

cm-vauvert-1
À Vauvert, en début d'assemblée, on se lève pour chanter la Marseillaise. Un rituel républicain et camarguais ?

LES DOSSIERS

Services techniques La commune semblait soulagée d’avoir trouvé une solution au logement des services municipaux, aujourd’hui éclatés. Comme beaucoup de collectivités, Vauvert loge actuellement des services dans des locaux inadaptés ou devenus trop étroits, notamment rue de Nîmes. La SCI Midi Sud-Ouest, au 13 rue Jean-Perrin a laissé vacants des bâtiments techniques. La Ville s’est engagée par principe à hauteur d’un achat de 340.000 euros, moins les loyers de 2240€ perçus jusqu’à ce que la vente deviennent effective. Les locaux rue de Nîmes auraient déjà engrangé des propositions d’achat. Jean Denat a indiqué que tout serait officialisé au prochain conseil municipal de novembre. « C’est une opportunité inespérée pour les services, on a sauté dessus à pieds joints ».

Dénominations de rues Entre la voie communale de Saint-Sauveur et le chemin du bois de Talons, un chemin rural sans nom, qui compte une dizaine d’habitations est baptisée « chemin d’Allègre ». Les six voies internes des lotissements Jardin d’Etienne 1 et 2 (83 lots d’habitat individuel) se sont vu attribuer des noms de femmes célèbres, dont une seule encore vivante, Malala Yousafzaï, cette jeune pakistanaise qui s’est battue contre les talibans pour aller à l’école. Autres noms : Lucie-Aubrac, Françoise-Sagan, Simone de Beauvoir, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Olympe de Gouges. Inaugurations prévues le 8 mars 2018.

Économie La société d’importation et de distribution d’armes et de munitions (SIDAM) créée en 1981  dispose d’un site classé ICPE (Installations classées pour la protection de l’environnement) à Vauvert, Parc D’activités des Costières et souhaite construire un nouvel entrepôt. Un terrain de 14625 m2  avec des installations nouvelles  de 652 m2 (4 m2 réservés à la poudre). La commune a donné un avis favorable, suivant celui de l’autorité environnementale.

Urbanisme Le conseil municipal a approuvé la première modification simplifiée après la première révision du Plan local d’urbanisme( PLU) qui supprime un emplacement réservé.

Commerce La SARL Primeur des Halles a changé de propriétaire et la commune a été sollicitée car elle dispense des conventions d’emplacement aux Halles Marie Grasset.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

 

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité