A la uneActualités

UZÈS Une halle des sports flambant neuve pour le collège Trintignant

La nouvelle halle des sports du collège Trintignant d'Uzès a été inaugurée jeudi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La nouvelle halle des sports du collège Trintignant d'Uzès a été inaugurée jeudi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Quatorze ans qu’on l’attendait ! »  : au moment de couper le ruban de la nouvelle halle des sports du collège Trintignant, dans le quartier Mayac à Uzès, le maire Jean-Luc Chapon n’a pas caché son soulagement.

« Et ça valait le coup d’attendre », ajoutera le directeur académique des services de l’Education nationale Laurent Noé.

Un projet à 4,6 millions d’euros

Il faut dire qu’elle a de la gueule, cette halle des sports conçue par l’architecte Uzétien François Privat. D’une surface d’environ 1 800 mètres carrés, elle dispose d’une grande salle multi-activités comprenant notamment un grand mur d’escalade, de vestiaires tout confort ou encore de gradins de 100 places. Le tout construit en « onze mois, pour un chantier record », souligne la principale du collège Trintignant Béatrice Hubert. Et si le gymnase a été livré en mai dernier, c’est notamment car « on n’a pas trouvé de mosaïque sur le terrain, ni même une sesterce », plaisantera la principale. « Le chantier s’est parfaitement déroulé », se contentera de dire l’architecte.

La halle des sports vue de l'intérieur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La halle des sports vue de l'intérieur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si la construction à proprement parler de la halle des sports à été rapide, la genèse du projet a été longue, comme l’a rappelé le maire Jean-Luc Chapon avant de rendre hommage au président du Conseil départemental Denis Bouad pour son implication. Il faut dire que le Département, la Communauté de communes Pays d’Uzès et la Ville ont travaillé main dans la main pour mener à bien ce projet : la ville a donné le terrain et aménagé la voirie, la CCPU a apporté des fonds de concours (près de 500 000 euros en tout) et le Département a apporté les 80 % restants de l’opération dont le coût est de 4,6 millions d’euros. De quoi justifier le gros logo du Conseil départemental sur la façade.

Denis Bouad profitera de l’occasion pour évoquer la politique jeunesse du Département, « qui compte 54 collèges et en a construit dix au cours des dix dernières années, et a construit onze salles de sport. » Le Département a prévu de (re)construire deux collèges « d’ici la fin du mandat », Jules-Vallès à Nîmes, que Denis Bouad veut prêt pour « la rentrée 2019 » et le collège de Remoulins, qui est à la fois surchargé (« il y a 750 gamins dans un collège prévu pour 600 », reconnaît le président) et vétuste.

Pour Remoulins, le permis de construire du nouveau collège a été annulé suite à un recours, « mais je veux que ce collège voie le jour d’ici la fin du mandat, c’est une nécessité », soulignera Denis Bouad. En espérant pour les élèves et les professeurs qu’il mette moins de quatorze ans pour sortir de terre.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité