A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Relever la tête à Paris

Bernard Blaquart Photo Anthony Maurin).
Bernard Blaquart (Photo Archives Anthony Maurin).

Après sa défaite 5-1 aux Costières contre Niort vendredi, le Nîmes Olympique descend de son piédestal et du podium de la Ligue 2. Une semaine à six points en trois matchs, pas mal quand même.

Nîmes était sur le podium et vient de prendre une grosse gifle. Comme on dit, mieux vaut perdre un match 5-1 que d'en perdre cinq 1-0 mais quand même... Ca fait mal! 22 fois, les Crocos ont tiré aux buts avec seulement cinq tirs cadrés. De leur côté, les Niortais, moins flamboyants, n'ont tiré qu'à neuf reprises mais ont cadré six fois dont cinq buts. Rien à dire. Nîmes a eu en majorité la possession, a fait plus de centres, moins de fautes... Rien à dire.

Pour l'entraîneur de Niort, Denis Renaud, "Cette victoire est complètement logique. On a eu les cinq premières minutes difficiles, les Nîmois avaient beaucoup d'attaquants dans la surface mais on a repris le jeu. Mon équipe a su jouer assez haut et on a pu récupérer beaucoup de ballons en avançant. La victoire est méritée et très bien construite. Tu ne peux pas jouer à Nîmes et jouer long... Je salue l'intelligence de mes joueurs. On a regardé les matchs, il fallait qu'on montre du caractère mais ici, il ne faut pas reculer sinon c'est mission impossible à cause du potentiel offensif de Nîmes. Et petit clin d'oeil, ça faisait 17 ans que Niort n'avait pas gagné aux Costières".

Comme toujours, Savanier, Alakouch et Boscagli sont les Nîmois les plus actifs. Mais si Boscagli fut le Croco qui a récupérer le plus de ballons, Savanier a été celui qui en a perdu le plus. Le moins précis dans ses passes? Le Grec Vlachodimos. Le moins précis dans ses tirs, le buteur Umut Bozok.

De son côté, Bernard Blaquart, le coach croco, philosophe. "On se serait passé de cette défaite... La première chose c'est la valeur de l'équipe de Niort, ils peuvent être fiers d'eux, ils nous ont bien pris et gênés offensivement. Je connaissais la qualité de l'effectif, très complémentaire et très joueur". Pourtant, les Crocos étaient sur une excellente série avec quatre victoires consécutives. "Quand on en prend cinq à la maison... Je suis le principal responsable de la défaite. J'ai fait des erreurs dans la préparation du match, dans la composition, je n'ai pas été vigilant, on s'est peut-être enflammé. On n'était pas prêt à vivre un match compliqué. C'est un tout. On parle de montée en Ligue 1, oui on a une bonne équipe, oui on a fait un bon recrutement mais de là à rivaliser avec les gros clubs... On peut toujours rêver" ajoute le technicien.

Rêver pour aller de l'avant. Certes la défaite a été lourde et surprenante mais il reste encore de nombreux matchs pour relever la tête. "On va tous se remettre en cause et rien remettre en cause. Je suis responsable de cette claque, on a ce qui faut mais on verra notre capacité à réagir derrière une belle claque à la maison. Est-ce que c'est un accident, réponse à venir!" conclut Bernard Blaquart.

Défenseur irréprochable depuis son arrivée cet été au Nîmes Olympique, Liassine Cadamuro, abattu, a lui aussi pris une claque. "Il doit y avoir des raisons à cette lourde défaite... On va se calmer mais en tant que défenseur j'ai un peu la haine. On a eu des errements derrière, on a fait un peu n'importe quoi, on n'a pas eu la rigueur des derniers matchs. On va apprendre de cette défaite, garder le positif et corriger le négatif en allant au PFC avec l'intention de gagner, en Ligue 2, il faut être constant". Et de reprendre "On était dans leur camp, on avait la possession, tout allait pour le mieux puis on prend ce premier but, on fait une erreur qu'on paie cash. On va regarder les images et bosser, nous sommes une équipe humble, je pense que cette piqûre de rappel peut nous faire du bien. On ne doit pas tout remettre en cause, si on fait un bon résultat à Paris...".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Relever la tête à Paris”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close