A la uneRCNG NîmesSports Gard

RCN Face à Mâcon, Nîmes confirme et s’affirme

Avec cette nouvelle victoire, les Nîmois s'installent provisoirement à la tête de leur poule, ex-aequo avec Hyères (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Avec cette nouvelle victoire, les Nîmois s'installent provisoirement à la tête de leur poule, ex-æquo avec Hyères (Photo : archives Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Larges vainqueurs du leader Mâcon (49-12), après avoir réalisé un festival offensif ponctué par six essais, les Nîmois se retrouvent en tête de leur poule après trois matches.

Oubliée une campagne de matches amicaux qui avait immiscé le doute dans la tête de l'encadrement et des supporters. Oublié aussi le revers inattendu face à Villeurbanne. Après avoir fait valser Vienne, c'est cette fois Mâcon que le RCN a contraint à rendre les armes.

Et les locaux n'ont pas mis longtemps avant de déclencher la foudre au-dessus de la tête de Mâconnais qui ne s'attendaient pas à pareil accueil. Après 12 minutes, les Gardois avaient déjà trouvé par deux fois le chemin de l'en-but visiteur sur des essais signés Daniel (5e), sitôt bonifié par le coup de botte de Chagnaud(7-0), et Chiker (12-0. 9e).

Du côté des Mâconnais, on s'en remettait au coup de patte du buteur Debrach pour tenter de garder le contact. Insuffisant pour perturber plus que ça des Nîmois solides dans tous les compartiments du jeu et appliqués. Le RCN trouvait encore la faille sur une percée de l'inévitable Tavité qui transperçait le rideau adverse avant de servir Lubrano pour le 3e essai local (22-9. 34e).

Déjà nanti d'une confortable avance après le passage de la première bouée (25-9), le destroyer RCN gonflait son acquis après que Lubrano a récidivé après avoir chipé un ballon (32-9. 47e). Loin de se désunir, les hommes de l'entraîneur Lloveras s'appliquaient à fermer les barrières derrière et à poursuivre leur entreprise de démolition. Fort logiquement, grâce à Robbe (73e) et Chiker (79e) ils ajoutaient deux nouveaux essais à la riche moisson du jour. La tête sur le billot, Mâcon recevait l'extrême-onction et la messe était dite : les Nîmois pouvaient ensuite de quoi aller tranquillement aller communier à la buvette. Mieux vaut avoir de la bière dans le corps que le corps dans la bière...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Nîmes. Stade Kaufmann. Rugby Club Nîmes Gard bat Mâcon 49 à 12 (mi-temps 25-9). 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close