A la uneActualités

VAUVERT Bleu Cerise quitte Codognan et s’installe à la ZAC

Vauvert célèbre ses associations le samedi 9 septembre (photo Florence Genestier/Objectif Gard)
Vauvert , comme beaucoup de communes gardoises, toujours en quête de nouvelles entreprises sur ses zones (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

Le 28 septembre, l'entreprise Bleu Cerise signe un compromis de vente de terrain et locaux avec la Communauté de Communes Petite Camargue pour s'installer sur la ZAC Pôle d'Activité des Costieres à Vauvert. Adieu Codognan et son entrepôt, ses mauvais souvenirs liés à  l'incendie de février 2016. La marque de maroquinerie, chapeauté par Gérard Sigal se déplacera de quelques kilomètres.

Dès la fin de l'incendie qui a ravagé en février 2016 une partie de ses entrepôts à Codognan, Gérard Sigal, le patron de Bleu Cerise envisageait un déménagement. Un peu surpris par l'attitude du maire de Codognan, très inquiet des conséquences de l'incendie puisque des polymères étaient entreposés sur site, l'entrepreneur a tourné une page. Même s'il comprend à posteriori le souci de l'élu face aux conséquences éventuelles de ce feu pour ses administrés, quelque chose, ces jours-là, s'est définitivement brisé entre la commune et la marque, riche de trente ans d'expérience et d'un succès croissant. "Codognan, c'est fini ! C'est une question de forme, se souvient le créateur. À partir de ce moment-là, j'ai commencé à chercher dans la région, parce qu'il est hors de question de trop s'éloigner". Cent soixante emplois sur site, un président de groupe féru de terroir et attaché à sa région, des bureaux à Nîmes et quarante-trois ans de présence, ne se déracinent pas comme cela. Ou pas trop loin.

Il a fallu un an et demi à la Segard et aux différents intervenants locaux et intercommunaux pour trouver une parcelle qui réponde à tous les critères de sécurité et de logistique nécessaires. Un temps qui a paru très long à M. Sigal, qui a frappé du poing sur la table pour accélérer les choses. "Je savais aussi que Vauvert avait des difficultés pour garnir ses m2 industriels. J'aurais pu m'exiler dans des communes plus éloignées, dans les Bouches-du-Rhône qui bradaient leur terrain. C'était possible. Mais mes 160 employés habitent dans la région et ont développé de grandes compétences au fil des années. Personnellement, je tenais aussi à rester dans le Gard". Le premier coup de pioche de la nouvelle structure est prévu en janvier, avec un emménagement espéré pendant l'été 2018. Six mille m2 de dépôts et de bureaux, 7000 m2 sur divers entrepôts. Et suffisamment d'espace pour répondre aux conditions drastiques exigées.

À Vauvert, on se réjouit évidemment de cette nouvelle arrivée à la ZAC Pôle des Costières. Ce transfert s'inscrit entre les innovations technologiques de Saint-Mamet et les extensions d'une société comme la SIDAM dans une dynamique qu'on espère durable. "Quand une entreprise se déplace, c'est toujours dans un élan de développement positif, commente Katy Guyot, première adjointe chargée du développement économique et VP avec la même casquette à Petite Camargue. On a déjà eu le cas de la vinaigrerie Charbonneaux-Brabant qui a quitté Lunel pour Vauvert en 2016. Ce qui m'intéresse aussi, c'est l'emploi et notamment des jeunes. Ces entreprises ont besoin d'une main d'oeuvre plus qualifiée qu'avant, même pour la conduite de machines. À la Communauté de Communes, on a des zones déjà complètes et bien remplies comme à Aimargues ou Aubord." En attendant l'arrivée d'autres candidats sur les surfaces industrielles intercommunales de Petite Camargue tout est fait pour que cette entreprise, dont le succès ne se dément pas et fortement attachée au Gard, connaisse un transfert confortable.

vauvert-zone-dactivite-pole-des-costieres-5

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité