ActualitésSociété

NÎMES La fête où tout devient possible

Utopiste, la fête des possibles remet lhumain au centre de ses priorités Photo Anthony Maurin).
Utopiste, la fête des possibles remet l'humain au centre de ses priorités (Photo Anthony Maurin).

Le mouvement de la transition prend cette année une dimension européenne avec "La Fête des Possibles" qui a lieu aux alentours de la "Journée européenne des territoires durables". Nîmes n'y échappe pas et les stands gardois revêtaient une importance toute particulière cette année.

Le projet d'une société juste et durable auquel une probable majorité des citoyens aspire s’écrit jour après jour depuis des dizaines d’années malgré un monde individualiste poussé à l'excès. Des milliers d'initiatives concrètes se développent sur nos territoires et constituent de nouvelles habitudes de vie, de nouveaux modes de consommation et de production.

En France et en Belgique, ce sont plus de 1500 rendez-vous qui servaient à découvrir des solutions concrètes pour contourner les problèmes de l'alimentation, des déchets, de l'argent (même si c'est un poil plus compliqué), de l'énergie,  de la culture…

On voit de tout à la fête des possibles Photo Anthony Maurin)
On voit de tout à la fête des possibles (Photo Anthony Maurin).

Non, ces gens ne sont pas des ahuris en perdition. Non, ils font pas partie d'une secte groupusculaire... Ils font partie de notre société et sont certainement à l'avant-garde des combats de demain qui démarrent aujourd'hui car depuis hier, tout fout le camp sur notre planète Terre!

La liste est longue mais le dénominateur commun est de rendre visibles les milliers d’initiatives locales qui embellissent la société et construisent un avenir plus durable et solidaire. Le collectif Nîmes en transition a déjà été sollicité pour savoir s’il souhaitait participer à l’événement et s'est montré plus qu'intéressé.

Avaient répondu à l'appel et installées sur l'Esplanade, des petites pépites méconnues mais aussi des associations déjà bien implantées. Artisans du monde, Le Collectif Récup, Les Petits Débrouillards, l'Espace Info Energie, La Monnaie Locale Complémentaire, La Roulotte Fai-da-te, Anti-Gaspillage, Hab-Fab,  le CAUE du Gard, Lulu ZED, Le Band à Cisco, l'Association pour le développement d’innovation et d’entraide solidaire (ADIES), La NEF, Enercoop…

Avec le soutient moral du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, CCFD Terre solidaire mijote un nouveau projet de soupe pour le climat, en vue de la COP 23  du 6 au 17 novembre 2017.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité