Actualités

VAUVERT Renouvellement urbain, atelier baguette magique

vauvert-ru-atelier-baguette-magique-1

Quatre tablées disposées dans la salle habituellement dévolue au conseil municipal. Ce mardi 3 octobre, le service renouvellement urbain  a convié les habitants de la Costière, de tout âge, à un "atelier baguette magique". Après la période diagnostic, toujours froide, place au rêve et au quartier idéal, qui dégage plus de chaleur. Une ambiance de soirée studieuse et très conviviale pilotée par un sociologue et des urbanistes.

Par moments, on n'entend pas un bruit dans la salle. Et par salves, les échanges s'installent, comme un bourdonnement d'abeilles. On perçoit des petites protestations ou des rires. Le samedi précédent, toute une délégation vauverdoise est allée visiter un quartier populaire de Miramas, déjà surpervisé par Safran et de l’aveu de la chargée de projet, Carole Georget-Deleuze la visite a été assez enthousiasmante. « On a vu ce qu’on peut faire ici à Vauvert, c’est très encourageant. Sans la volonté des habitants on n’y arrivera pas ». Jean Denat, le maire, passe encourager les travailleurs du soir : « Sortez tout, mettez tout sur la table, votre cœur aussi, lâchez-vous ! ». Les tablées comptent des jeunes, de la jeune association Revivre au Bosquet entre autres et encouragés à venir par le centre social Rives ou l'association Samuel Vincent. D’une table à l’autre, on entend pointer des critiques : « Y ‘a pas d’œuvre d’art à Vauvert, à part la statue du toro, y a rien ! ». « Franchement, la salle Bizet, à part accueillir des lotos, ça suffit pas ! », « C’est trop triste les bâtiments, ça manque de couleurs et de verdure ! ».

L’imagination du futur quartier repose sur des jeux de photos. Les habitants doivent sélectionner ce qu’ils ont envie de voir dans leur futur quartier et aussi ce dont ils ne veulent plus. Gilberte et Pierrette sont locataires depuis des dizaines d’années. Elles ont envie de plus de couleurs, de fleurs, de services. Echangent avec Farid, un jeune ex habitant du Bosquet. A l’issue de la soirée, juste avant d’être encouragé à présenter le compte-rendu collectif par ses aînés, Farid s’exclame : « Elle est pas chouette mon équipe ? » Tout le monde rigole.

Des couleurs, des boutiques et des fleurs

Les revendications des tablées peuvent s’apparenter à des inventaires à la Prévert mais de ces listes se dégagent une simple aspiration à une meilleure qualité de vie : des fleurs, une piste cyclable prolongée et sécurisée jusqu’au quartier, des transports plus fréquents, une maison de santé, une autre de quartier, des abribus vraiment abrités, des jardins et des épiceries solidaires, davantage de vide-greniers et de marchés organisés, un système pedibus pour accompagner les enfants à l’école, des lieux de rencontre, une régie de quartier ou une conciergerie solidaire qui fait appel à des artisans locaux pour les travaux, des ronds-points aménagéset décorés, un théâtre de verdure, un skate-parc, un coin pique-nique et barbecue pour les familles... Constat partagé : la ville et le quartier manquent de couleurs et de verdure. « Je veux plus de lumière, je veux que les gens s’émerveillent quand ils arrivent dans le quartier ! », crie joyeusement Billal de la jeune association Revivre au Bosquet.

vauvert-renovation-urbaine-atelier-baguette-magique-2

Deuxième temps fort de la concertation avec le public et les habitants dans l’opération de rénovation urbaine après la réunion de septembre, cet atelier envisage des changements à partir d’images et de photos. Les architectes-urbanistes comprendront et définiront mieux les attentes à tous les niveaux. Quel type de quartier veulent les Vauverdois : un quartier plus sportif ? Solidaire ? Tourné vers des actions plus culturelles ? Pour l'instant, le débat reste ouvert et une plateforme d'échanges sera bientôt mise en ligne.  Le cabinet Safran travaille sur toutes les données recueillies jusqu’en janvier 2018, notamment avec un sociologue,  et reviendra devant le public pour un « atelier programme ». Comment passer du rêve à la réalité ? Même avec un atelier baguette magique, la tâche s’annonce ardue mais le futur quartier, attendu par les Vauverdois de la Costière devra assurément , pour plaire, être plus vivant, convivial et coloré.

Florence Genestier

florence.genestier@objectifgard.com

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité