A la unePolitique

VILLENEUVE Pascale Bories entre au Sénat et sort de la mairie

La nouvelle sénatrice Pascale Bories, entourée du maire des Angles et conseiller départemental Jean-Louis Banino, du maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud et du nouveau premier adjoint villeneuvois Xavier Belleville (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La nouvelle sénatrice Pascale Bories, entourée du maire des Angles et conseiller départemental Jean-Louis Banino, du maire de Villeneuve Jean-Marc Roubaud et du nouveau premier adjoint villeneuvois Xavier Belleville (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La nouvelle sénatrice Les Républicains du Gard Pascale Bories donnait une conférence de presse ce vendredi soir à Villeneuve suite à son arrivée au Sénat après les démissions successives des maires de Nîmes et d’Alès Jean-Paul Fournier et Max Roustan.

Soumise à la loi sur le non-cumul des mandats, celle qui était jusqu’ici première adjointe à Villeneuve et conseillère départementale a dû faire un choix.

Exit la mairie, pas le Département

Ainsi, la Villeneuvoise a décidé de démissionner de son mandat municipal : « je ne serai plus adjointe, car c’est une fonction exécutive, mais la perte de mon exécutif ne m’empêchera pas de penser, de parler et de me projeter. » Comprendre que son entrée au Sénat ne signifie pas la fin de ses ambitions locales : « pour l’heure, ce débat n’a pas lieu d’être, le jour où Jean-Marc (Roubaud, le maire de Villeneuve, ndlr) aura une réflexion, on aura l’occasion d’en parler. » En revanche, Pascale Bories a choisi de rester au Département avec son binôme Jean-Louis Banino, pour continuer de travailler « sur les grands projets structurants qui ont un impact sur le canton, comme la restructuration du collège du Mourion, l’intercommunalisation de la cuisine centrale, la Via Rhôna ou le projet de la route de Tavel à Pujaut. »

Du côté de la mairie de Villeneuve, « le départ de Pascale est un bouleversement, admet Jean-Marc Roubaud. Elle a été pendant seize ans ma première adjointe avec un engagement sans faille, une loyauté, une fidélité et beaucoup d’intelligence. Elle m’a quitté, mais la période de deuil est terminée, il nous faut nous inscrire dans l’action. » Ainsi, le deuxième adjoint Xavier Belleville devient premier adjoint, et Patrick Proféti, le suivant de liste, va intégrer le conseil municipal. Farès Orcet devient neuvième adjoint, et François Zanirato récupère le budget et les finances. Les relations avec les instances paritaires reviennent à Emilie Villette et Michel Ulmann reprend la présidence du pôle finance et les grands projets. « Je note qu’il aura fallu cinq personnes pour te remplacer », glissera le maire à sa désormais ex-première adjointe.

« Je ne te remplacerai pas, je ne ferai que te succéder », estimera modestement Xavier Belleville avant d’annoncer vouloir « continuer le travail collectif » au sein du conseil municipal.

« Défendre les élus, c’est défendre les citoyens »

Au Sénat, Pascale Bories a choisi d’intégrer la commission aménagement du territoire et développement durable, notamment pour travailler sur les dossiers « de la continuité de la Liaison est-ouest, le doublement de la D 6580, sur la RN 106 qui ne va pas encore jusqu’à Nîmes, la défense de la viticulture ou encore le classement UNESCO de Nîmes. » « Par ailleurs, j’ai senti une préoccupation des élus sur la simplification des normes, le devenir des petites communes, la loi sur l’eau, des problématiques qui se retrouvent essentiellement dans ces commissions », énumère-t-elle. Plus largement, la nouvelle parlementaire voit son rôle de sénatrice comme « le représentant de tous les citoyens, à travers les élus » et estime que « défendre les élus, c’est défendre les citoyens, la qualité de vie et le rayonnement des communes. »

La sénatrice a d’ores et déjà prévu d’aller à la rencontre des élus, « prioritairement Jean-Paul Fournier et Max Roustan, et dès lundi j’ai rendez-vous avec la présidente de l’association des maires du Gard, Pilar Chaleyssin. Des contacts ont également été pris avec les députés et les chambres consulaires. » Elle a aussi déjà pu plancher cette semaine sur son premier dossier, « un amendement sur la simplification des des contraintes sur les études d’impact pour les projets structurants. »

Et aussi :

Vous pourrez retrouver l'interview de Pascale Bories lundi sur Objectif Gard.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “VILLENEUVE Pascale Bories entre au Sénat et sort de la mairie”

  1. Pascale Bories : “J’arrive au Sénat avec l’envie de bien faire” !
    En intégrant la commission aménagement du territoire et développement durable, espérons que son action soit plus efficace que la gestion de l’urbanisme à Villeneuve-les-Avignon, ville dans laquelle le respect du PLU (et du Secteur Sauvegardé) s’accommode souvent de petits arrangements entres amis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité