ALÈS La loi Travail vulgarisée par la section PS

Café citoyen sur la loi Travail, mardi soir, à la brasserie de l'Ambiance. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Café citoyen sur la loi Travail, mardi soir, à la brasserie de l'Ambiance. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Mardi soir, à la brasserie de l’Ambiance, la section du Parti socialiste d’Alès organisait un café citoyen pour comprendre les tenants et les aboutissants de la loi Travail.

Seulement une dizaine de militants et sympathisants a répondu à l’invitation. Mais, comme l’a dit un participant, « l’important ce n’est pas la quantité, mais la qualité. » C’est donc en petit comité que Christophe Clauzel, secrétaire de la section PS d’Alès, et Arnaud Bord, permanent de la fédération PS, ont lancé ce premier café citoyen. « L’idée, c’est d’organiser ce type de rencontre une fois par mois sur des thèmes différents », expliquent les deux hommes.

Ce mardi, ils ont choisi un sujet plus que jamais d’actualité : la loi Travail. « Nous voulons apporter un éclairage sur les textes, en décoder les intérêts et les enjeux, et expliquer les différences entre la loi El Khomri et la loi Macron », indique Arnaud Bord. L’occasion aussi, pour les socialistes, de faire connaître leur position : « Nous sommes d’accord pour dire qu’il faut de la flexibilité pour les entreprises, à condition de garantir la sécurité des salariés dans le maintien de leurs emplois et du respect de leurs droits. » Pour ce qui est de la méthode, « le PS déplore notamment le recours aux ordonnances, c’est un principe violent qui escamote le débat parlementaire. »

Pendant plus d’une heure, Arnaud Bord, qui est aussi conseiller prud’homal, a exposé avec pédagogie les points essentiels de cette réforme : l’inversion de la hiérarchie des normes ; le plafonnement des indemnités prud’homales ; les nouvelles règles pour les CDD, les contrats de chantier, les licenciements collectifs ; les avantages pour les PME ; ou encore l’impact sur le chômage. Le prochain café citoyen devrait porter sur les risques d’inondations sur le bassin alésien.

Partager