Economie

ALÈS Les agences Pôle Emploi unies pour favoriser le retour à l’emploi

Entretien entre un employeur et un demandeur d'emploi. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Entretien entre un employeur et un demandeur d'emploi. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce jeudi, les agences Pôle Emploi Alès Avène et Alès Gardon ont organisé une journée pour mettre en lien des employeurs avec des demandeurs d'emploi.

A peine sorti d'un entretien, Mehdi, un alésien de 30 ans en recherche d'emploi, repart vers un autre rendez-vous. Dans les couloirs de l'agence Pôle Emploi Alès Avène, qui reçoit ce jour-là plus de 140 demandeurs d'emploi et quinze entreprises du bassin alésien, le trentenaire revient sur ce début de journée : "Je suis venu pour discuter avec les employeurs pour qu'ils me donnent des conseils. Je cherche un travail d'électricien industriel ou d'électricien dans le bâtiment. Lors de ce premier rendez-vous, l'employeur m'a dit qu'il ferait tourner mon CV. Il m'a aussi conseillé de me présenter moi-même dans les entreprises. C'est bien d'avoir des conseils de professionnels".

Cette journée, organisée par deux Pôle Emploi alésiens, répond à plusieurs objectifs que détaille Kathy Vinson, responsable d'équipe : "Aujourd'hui, on privilégie les rencontres entre les demandeurs d'emploi et les employeurs pour que les premiers fassent la connaissance d'un métier, du parcours pour y arriver. L'idée est que tout se déroule dans la bienveillance. On veut aider les demandeurs et qu'ils développent leur confiance en eux". L'après-midi, les deux agences vont collecter toutes les informations reçues des employeurs : "On leur a donné des questionnaires qui nous permettront, par la suite, de travailler sur leurs attentes, sur les compétences de demain et sur les besoin dans l'avenir", poursuit Kathy Vinson.

Ces derniers, à l'image de Stéphanie Cuisinier, la directrice de l'hôtel Campanile sur la place des martyrs à Alès, semblent satisfaits de cette matinée d'entretiens : "C'est une formule idéale puisque l'on découvre différents profils en peu de temps. Et puis, c'est toujours mieux d'avoir les personnes en face de nous. Lors d'un salon, j'ai recruté une jeune femme dont je n'aurai même pas regardé le CV. Mais pour cette fois, je n'ai besoin de personne, mon équipe est au complet". La directrice de l'hôtel est tout de même repartie avec des CV sous le bras. Sait-on jamais...

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

 

 

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close