ActualitésSociété

NÎMES Baisse des APL et hausse du mécontentement

Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

L'annonce avait fait grand bruit, la baisse de cinq euros de l'Aide Personnalisée au Logement n'est pas acceptable pour de nombreuses associations qui manifestaient leur mécontentement samedi matin devant les grilles de la Préfecture.

A la baguette du rassemblement nîmois, l'association DAL Nîmes et ses environs. "Dormir dehors, une histoire à rester debout" indiquait une banderole accrochée sous les silhouettes mortuaires des Gardois victimes des routes, aux grilles de la Préfecture. "Pas d'économies sur le dos des locataires!" annonçait une autre banderole. Il est certain que dans un département aussi pauvre que le Gard, cette baisse, minime soit-elle, risque de coûter cher tant les besoins sont immenses.

Comme partout ailleurs en France, la journée de mobilisation était dupliquée à Nîmes. De nombreuses associations et des collectifs étaient venus garnir les rangs et se sont rassemblés pour créer "vive l'APL", un collectif qui sera appelé à avoir un avenir national.

"L'objectif est de faire reculer le gouvernement et de mobiliser locataires, organisations populaires, et acteurs du logement social ou de la solidarité, partout en France. Locataires des HLM et du privé, étudiants, résidents, jeunes, consommateurs, personnes âgées, populations en difficulté sont appelés à manifester" expliquait Odile Aigon du comité DAL Nîmes et environs.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 31 ans et suis journaliste depuis près de dix ans. Nouveau dans l'équipe d'Objectif Gard, je suis en charge de l'actualité de la Camargue Gardoise. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close