A la uneActualités

SDIS 30 Denis Bouad annonce une rallonge budgétaire de 420.000 € en 2018

Le premier vice-président du Conseil départemental et président du conseil d'administration du SDIS Alexandre Pissas (à G.) et le président du département Denis Bouad (Photo d'archives : Coralie Mollaret / Objectif Gard)
Le premier vice-président du Conseil départemental et président du conseil d'administration du SDIS Alexandre Pissas (à G.) et le président du département Denis Bouad (Photo d'archives : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Denis Bouad, président du Département du Gard vient d'écrire ce jeudi 19 octobre 2017 un courrier officiel à Alexandre PISSAS à la tête du SDIS 30, Service Départemental d'incendie et de Secours du Gard. Un courrier dont notre rédaction a eu accès mettant en lumière la position de la collectivité gardoise sur la situation actuelle des pompiers. D'un point de vue de la sécurité mais aussi du soutien budgétaire au SDIS : une augmentation de 420 000 € est dans les tuyaux pour 2018.

Dans ce courrier, Denis Bouad souligne d'abord "L'excellence du service rendu au public par le Service Départemental d'incendie et de Secours (...) au terme d'une année il est vrai exceptionnelle. Les départs de feu ont été nombreux, et force est de constater que sans la diligence et le professionnalisme des sapeurs pompiers du SDIS30, les conséquences auraient pu être dramatiques."

Par ailleurs, premier financier du SDIS, le Département du Gard devant faire face à des contraintes budgétaires "a reçu à leur demande certaines organisations syndicales représentatives du personnel inquiètes par l'avenir financier du SDIS. Enfin, nous avons enfin échangé ce lundi avec les élus départementaux, Présidents de groupe, le représentant de Monsieur le Préfet du Gard et la Présidente de l'Association des maires du Gard Pilar Chaleyssin, sur l'ensemble des problématiques du SDIS du Gard."

Sans surprise, la sécurité était au cœur des échanges. "Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté les agressions intolérables dont les sapeurs pompiers ont été victimes ces dernières semaines. Rien ne justifie la violence, rien ne justifie la haine d'autant moins lorsqu'elle vise ceux qui engagent leur vie au service des citoyens" interpelle Denis Bouad qui rajoute : "La sécurité de nos concitoyens naturellement, mais aussi celle des sapeurs pompiers, professionnels comme volontaires. J'ai ainsi pu mesurer à quel point cette année fut exceptionnelle, alors même qu'elle n'est pas terminée et que des risques importants d'inondations sont encore à craindre."

Sur la question du soutien budgétaire au SDIS "auquel vous l'aurez compris j'attache la plus grande attention, j'ai pris acte des contraintes budgétaires engendrées par cette suractivité" indique dans son courrier Denis Bouad qui précise : "Nous avons signé avec le SDIS l'an dernier une convention triennale fixant le cadre de financement pour les exercices 2017 à 2019 pour un montant annuel de 42 millions d'euros (contre 40,7 M€ en 2016). Ce financement départemental pluriannuel est la preuve d'un engagement fort du Département du Gard aux côtés de «son» SDIS. Le Ministère de l'Intérieur nous a confirmé que la participation du Département représente 58 € / habitant et 59 % de la section de fonctionnement du SDIS contre respectivement 44 € / habitant et 55 % en moyenne dans les SDIS de groupe comparable."

Avec 730.000 habitants environ sur le Gard, la différence avec des départements comparables est donc de plus d'un million d'euro par an !

Pour autant, au regard du caractère exceptionnel de suractivité de cette année 2017, le président du Département Gard "proposerai dans le cadre du BP 2018 une augmentation de 420 000 €."

Dans l'intervalle, Denis Bouad souhaite "un plan pluri annuel d'investissement en camions coupe feu afin d'en évaluer les modalités de mise en œuvre (...) et disposer d'une étude précise sur le coût de construction de casernes nouvelles, au premier rang desquelles Nîmes Ouest et Alès. Vous veillerez à préciser les besoins en fonctionnement afférents, personnels et armement du matériel compris."

En conclusion, Denis Bouad s'engage "à réexaminer globalement l'engagement du Département au regard du rapport de la Chambre Régionale des Comptes, dès qu'il sera arrêté définitivement."

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité