A la uneActualités

SAMEDI C’EST VOUS Ollivier : « J’accepte le monde dans lequel je vis mais je voudrais qu’il change »

Ollivier Menanteau, du Père Casse-Croute à Vauvert.
Ollivier Menanteau, du Père Casse-Croute, de la fourche à l'assiette à Vauvert.

Chaque samedi à 14 heures, Objectif Gard vous propose une nouvelle rubrique et ouvre ses colonnes aux lecteurs. À charge pour eux de nous raconter ce qui a retenu leur attention dans l'actualité de la semaine. Flash-back, retour en arrière. Paroles de Gardois !

Il a ouvert son restaurant au 14, rue des Casernes à Vauvert en juin dernier. Après un premier été aux fourneaux, Ollivier Mennanteau affiche et propose sa cuisine maison avec fierté : tiramisu à la prune, lasagnes maison, salades-repas certifiées bio. Toujours en lien avec les bons goûts et les bons produits de saison. Il fabrique tout lui-même, pain compris et est attaché à promouvoir des produits de la région, comme le vin bio d'Edouard Santex, producteur local ou des légumes et fruits grandis, cueillis et achetés dans le secteur.

Le restaurateur n'a plus de télévision chez lui. Il s'informe via facebook ou la radio publique, mais peine à s'intéresser aux évènements qui font le buzz. L'interview télé du Président de la République ? "Euh, bof, ça ne m'a pas passionné. J'ai entendu les clients en parler. Il a parlé des riches à un moment, c'est ça, c'est ça ? Personnellement, je me sens un peu déconnecté de tout ça. On montre trop souvent  un monde totalement différent du mien. Moi je vis à Vauvert et je m'intéresse à ce qui se passe autour de moi."

Méfiant face aux discours médiatiques, le jeune restaurateur désigne le jubilé du raseteur Hadrien Poujol comme un évènement majeur de la semaine dernière : "ça faisait plaisir de voir les arènes remplies à ce point et cela m'a amené des clients, de l'animation. Dans mon univers vauverdois, c'est important."

Un souhait ? "Je voudrais qu'on parle davantage des alternatives pour avoir un monde plus écolo ou plus alter. J'accepte le monde dans lequel je vis mais j'aimerais qu'il change. Je suis assez écoeuré quand j'entends parler de dirigeants politiques ou de sociétés un peu escrocs qui ne sont jamais inquiétés et de voir qu'on stigmatise des jeunes qui pour s'en sortir tombent momentanément dans la délinquance. Le monde me paraît un peu trop corrompu... Je suis assez énervé par la détresse sociale que je vois parfois."

Le Père Casse-Croute, 14, rue des Casernes, 30600 Vauvert. Tél. 06 16 66 05 74. Du mardi au samedi midi.

Propos recueillis par Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Nouvelle venue à Objectif Gard en juillet 2017, j'ai obtenu ma première carte de presse en 1991 (si !). Quinze ans de PHR dans une région de montagnes, un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :).

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close