A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

index

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un digestif hebdomadaire à déguster sans modération !

Franck Proust feat Médine. C'est connu, l'habit ne fait pas le moine. Et on doit avouer qu'en voyant le député européen Franck Proust dans ses costumes bien taillés, on ne le soupçonnait pas de s'intéresser au rap français et encore moins d'être à la pointe sur les chansons de Médine, un rappeur havrais qui se produira vendredi prochain à Paloma. Et bien, on doit le reconnaitre, on s'est plantés ! Lors du dernier conseil d'agglo, le premier adjoint de Jean-Paul Fournier s'est indigné de la présence de Médine, s'appuyant sur une chanson controversée censée résumer l'ensemble de son répertoire (relire ici). En d'autres temps, il y a fort à parier que le censeur nîmois aurait dénoncé de la même façon un "Hécatombe" de Brassens, bien trop moqueur contre ces pauvres gendarmes. Il se serait probablement étouffé en entendant "Les Ricains" de Sardou. Aurait-il survécu à la bafouille de Renaud ou à la lettre de Vian dans le "Déserteur" ? Mais après tout, les goûts musicaux de Franck Proust semblent être dans l'air du temps puisque son intervention au conseil d'agglo lui a valu une salve d'applaudissements de l'assemblée, dont ceux des élus FN. On en pense ce que l'on veut mais, Médine, lui, n'aura pas leurs applaudissements.

Une sainte au Palais de Justice. Parfois les décisions de justice sont incomprises, et les familles des accusés manifestent leur mécontentement en audience publique. Et bien pour une fois, mardi dernier, en comparution immédiate, des propos dithyrambiques ont été prononcés pour la magistrate qui présidait l'audience correctionnelle. Il faut dire que quelques secondes avant d'avoir été acclamée, la juge Christine Ruellan venait de prononcer une peine de prison avec sursis pour un homme au casier bien rempli. La famille du prévenu au grand complet, a acclamé la décision. "Tu es une sainte chérie", lance la mère du mis en cause. "Ton mari à de la chance", reprend de plus belle, une autre dame dans l'assistance ! D''autres lui lancent "super mamie, tu iras au paradis" ou encore "ne t'inquiète pas ma belle, tu es éternelle", le tout bien entendu en rimes improvisées. C'est après ces quelques vers que la magistrate expérimentée a demandé et obtenu le silence dans la salle d'audience et d'enchaîner comme si de rien n'était par un autre dossier.

Un site Internet 100% Gard pour le très haut débit. Le département veut aler vite sur le déploiement du très haut débit dans le Gard. Mais comme Objectif Gard vous l'écrivait la semaine dernière : entre les paroles et les actes, il peut quelques fois y avoir un monde ! Pourtant, selon nos infos, le Département du Gard mettra en ligne d'ici la fin de l'année, un site Internet interactif qui permettra aux gardois de constater le débit maximum d'Internet dans sa commune ainsi qu'une carte des travaux de montée en débit envisagée. Ce sera d'ailleurs le cas pour 30 communes gardoises d'ici Noël.

Encore une nouvelle formule pour Gard Mag. En début d'année 2018, le magazine du Département, Gard Mag, va s'offrir un lifting. Distribué dans 340.000 boites aux lettres du Gard, les codes de la nouvelle formule vont laisser davantage de place à l'usager. Mais aussi, comme nous le révèle une source bien informée, "à des codes graphiques empruntés à la presse people". De là à imaginer une couverture choc avec Denis Bouad nu à l'Espiguette ? "Nous n'irons pas jusque là", rassure notre source. Et oui, ce n'est pas Hard Mag.

Gaillard dans le brouillard… Pas facile d’être à la fois député de la majorité et conseiller départemental. L’élu LREM de la 5e circonscription l’apprend à ses dépens sur le dossier de la baisse des loyers HLM. Corrélée à celle des APL, cette décision du gouvernement fait sortir de ses gonds le président du Département Denis Bouad (relire ici). D'ailleurs, le socialiste est déterminé à faire adopter une motion sur le sujet, lors du conseil départemental du 26 octobre. Olivier Gaillard ne sait toujours pas s’il votera ou non ce texte, espérant des avancées sur les amendements proposés. Parmi lesquels : une ponction sur la trésorerie des bailleurs sociaux. Pas certain non plus que cette mesure enthousiasme Denis Bouad. 

Ces politiques qui n'assument plus… Les partis politiques voient régulièrement des jeunes s’encarter dans leur mouvement. Leur volonté ? Changer le monde ! Rien que ça… Et la meilleure façon d’y parvenir peut passer selon eux, par le militantisme. Seulement voilà, les mois, les années, défilent et une partie de cette jeunesse déchante. C’est le cas de plusieurs Gardois (du FN et de l’UDI) qui, désireux de prendre un nouveau chemin, ont demandé à notre rédaction d’effacer leur nom des articles où ils étaient cités. Jeunesse ou pas, un engagement reste un engagement. Avant de s’y aventurer, mieux vaut y songer à deux fois…

Max Roustan toujours sénateur ! Le maire d'Alès n'a jamais caché que de renoncer au Sénat avait été une décision difficile à prendre (relire ici). La décision semble avoir été si cruelle que Max Roustan n'a probablement pas eu le cœur, et encore moins l'envie, de retirer l'un des derniers symboles de son court mandat de sénateur : le macaron bleu-blanc-rouge posé sur le tableau de bord de son véhicule. Loin de nous l'idée de le blâmer et, rassurez-vous, la police municipale non plus.

Le véhicule de Max Roustan
Le véhicule de Max Roustan...
Et le macaron Sénat
...Et le macaron Sénat
Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Total soutien envers mon collègue Franck Proust! Ce rappeur ne doit pas se produire chez nous! Ses textes et ses attitudes ne sont pas anodins (photos avec un t-shirt marqué d’un sabre et du terme djihâd, enfants voilés dès 4 ans, textes anti-Republicains etc…)!
    Nous nous trouvons dans un des départements les plus touché par la radicalisation, ne leurs laissons pas une nouvelle tribune!

  2. J’avoue qu’il y a une certaine audace à comparer Brassens, Sardou, Renaud et Medine.
    Après tout, Mademoiselle Mollaret est libre de ses propos qui n’engagent qu’elle et Objectif Gard. En revanche, j’avoue ne pas comprendre la juxtaposition de cet article Avec l’illustration bling bling et les casseroles. Est-ce une volonté de faire le buzz, est-ce pour détruire gratuitement l’image d’un individu???
    Aucun intérêt journalistique quoi qu’il en soit.
    Maintenant, le choix d’aborder le sujet sous l’angle de la posture individuelle plutôt que de s’interroger sur le sens des subventions publiques versées à une association pour produire in fine cet artiste pour le moins controversé m’interpelle. Quel est le but techerché: l’exhibition ou l’information?

  3. Vous devriez renomer votre site Objectif Lachaud.. Toujours autant de parti pris.. On attends toujours la carricature d’Yvan le mafieux mettant des coups de pression en prenant les personnes à part pour qu’ils soutiennent son poulain Procida.

  4. Je suis effaré de lire de tel propos concernant l’intervention de Franck Proust.
    Brassens, Sardou et Renaud leurs chansons sont sorties à une époque complètement différente !
    Les jeunes d’aujourd’hui en manque de repère sont les premières victimes face à ce mal.
    Je ne comprends pas pourquoi vouloir protéger notre jeunesse et nos valeurs de notre bon vieux pays est comme tel méprisé ?

    1. Les indiscrétions de la semaine ! Objectifgarf vous avez un grand besoin de Vacances ! vos comparaisons sont à vomir ! Une pétition de soutiens à M Proust va en faire pâlir Certains vu le grand nombres de signatures ! On attends Donc votre page d indiscrétions sur lachaud ! Surtout n oubliez rien Car Si vous avez la mémoire courte nous on ne l a pas !!!

  5. Antony C,: votre problème, c’est que vous ne lisez que partiellement les textes et oeuvres des artistes. Dans le cadre de « djihâd », vous oubliez le reste du propos : « djihâd, viens pas recruter dans mon quartier, c’est pas ta pépinière » ou encore « djihâd, le premier combat est contre soi-même ». Mais ça vous oubliez malheureusement de le dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close