Faits Divers

NÎMES Proxénétisme sur une mineure : le compagnon condamné à 18 mois de prison

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

Le Parquet général avait requis 6 ans de prison et une interdiction définitive du territoire. Cet homme de 23 ans, défendu par maître Carmelo Vialette a été sanctionné par la cour d'appel de Nîmes à 18 mois de prison.

Il était poursuivi pour proxénétisme aggravé sur une mineure, sa copine, qui "enchaînait les passes" pour faire vivre le couple. "Oui j'ai profité de l'argent, mais j'avais des sentiments pour elle. Je ne savais pas qu'elle était mineure, elle m'a toujours dit qu'elle avait 19 ans. Elle se prostituait avant de me connaître ", affirme le prévenu qui est détenu depuis juillet dernier, date de son interpellation. Et si le supplice de cette adolescente de 17 ans est terminé, elle le doit à la vigilance d'une personne surprise de voir des hommes accéder à un appartement de fonction d'un établissement scolaire gardois. La jeune femme accueillait des hommes en l'absence de ses parents, concierge. "Les faits sont graves, ils se sont déroulés sur presque un an. Et nous ne sommes pas dans l'amateurisme. Il y avait des photos suggestives sur un site, avec un pseudo, une liste sur les prestations sexuelles", note l'avocat général qui réclame 6 ans ferme et une interdiction du territoire pour l'homme déjà connu de la justice pour 7 autres condamnations. "On à l'impression qu'elle était sous votre coupe, elle devait effectuer un minimum de chiffre d'affaire, souligne la présidente de la chambre des appels correctionnels. Elle déclare qu'en moyenne elle devait recevoir 5 clients par jour, cela fait 15 000 euros par mois. Elle affirme aussi qu'elle vous remettait tout avant de réaliser la prestation" poursuit la juge.

"Mais nous ne sommes pas dans un réseau, une affaire tentaculaire. Bien au contraire, il s'agit de deux paumés de la vie qui se sont trouvés, qui ont dérivé moralement. Il avait des sentiments pour elle ", plaide Maître Vialette dont le client écope de 18 mois de prison. La victime elle, n'est pas venue à l'audience pour raconter des mois de souffrance. Elle aurait changé de région.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Proxénétisme sur une mineure : le compagnon condamné à 18 mois de prison”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité