Faits Divers

LAUDUN Agression d’une octogénaire : juste condamné, il veut rentrer dans l’Armée

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes / Objectif Gard

"Je regrette. Je veux m'excuser auprès de cette dame. J'ai fait ça pour rembourser la dette d'un ami qui s'élevait à 700 euros. Cet ami, c'est comme un frère", explique dans le box du tribunal correctionnel de Nîmes, un habitant de Laudun l'Ardoise de 24 ans. "J'ai ciblé cette dame, car je savais qu'elle vivait seule, c'est la grand-mère d'un ami d'enfance", poursuit le courageux qui évoque les faits en comparution immédiate. Car la cible vivait seule, dans un endroit assez isolé. "Elle a 81 ans, et vous l'avez poussée dans l'escalier pour la mettre dans les toilettes, vous lui avez mis un sac en plastique sur la tête. Vous vous rendez compte de la peur et du traumatisme pour cette vieille dame", interroge la présidente Catherine Ginoux. "Il m'a insultée, il m'a dit ta gueule", déclare sur procès-verbal, l'octogénaire.

Sauf que l'agresseur qui était venu voler la télévision de la victime ne s'attendait pas au courage de la vieille dame qui est parvenue à sortir des toilettes et à alerter ses voisins. Ces derniers ont poursuivi le voleur qui a été obligé d'abandonner l'écran plat en chemin. Les gendarmes parviendront ensuite à le confondre.

"On rêve, il explique à l'audience qu'il ne voulait pas lui faire de mal et qu'il a pris des précautions. Mais il cible cette dame, il fait des repérages, il sait qu'elle est seule et qu'il s'agit de la grand-mère d'un copain. Bravo pour votre courage, tempête la procureure Véronique Compan qui réclame 30 mois de prison dont 12 mois avec un sursis et une mise à l'épreuve. Cette dame est aujourd'hui terrorisée".

L'avocate du prévenu estime "que quelque chose au fond de lui ne fonctionne pas, il le sait. Il se sent accompagné dans sa vie", souligne Maître Laurence Aguilar. Son client explique "entendre des voix qui me dicte ma conduite". Un jeune homme qui une fois la décision du tribunal tombée, ne s'inquiètera d'une seule chose, l'exclusion de sa sanction du casier judiciaire. En effet, son ambition, son rêve et toutes ses pensées vont vers sa reconversion professionnelle... Il veut être militaire et rentrer dans "la légion étrangère, le renseignement militaire ou la gendarmerie"! Le tribunal a refusé d'exclure sa condamnation du bulletin numéro 2 du casier. Pour l'instant donc, son avenir professionnel dans l'Armée à du plomb dans l'aile.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité