Actualités

ALÈS-BAGNOLS Les cimetières à l’heure du recueillement

Hommage aux morts pour la France au cimetière alésien. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Hommage aux morts pour la France au cimetière alésien. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Ce matin, à la veille de la journée des défunts, les traditionnelles cérémonies du souvenir se sont tenues dans les cimetières d’Alès et de Bagnols.

A Alès, autorités civiles et militaires, anciens combattants, élus et porte-drapeaux se sont rassemblés dès 10 heures au cimetière de la montée de Silhol. Claude Couderc, président de l’Union locale des anciens combattants, et Pierre Hérail, conseiller municipal délégué aux anciens combattants, ont déposé une gerbe au pied d’une stèle qui représente les sept carrés militaires ainsi que tous les morts pour la France enterrés dans des tombes familiales. Le cortège, après avoir entonné La Marseillaise, s’est ensuite dirigé au cimetière de Tamaris pour poursuivre son hommage.

Lors de la cérémonie ce mercredi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de la cérémonie ce mercredi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À Bagnols, c’est une double cérémonie qui s’est tenue au cimetière, d’abord devant la stèle érigée en mémoire des Français civils et militaires décédés outre-mer, puis devant le carré militaire. Devant la stèle, le président de l’Amicale des anciens combattants de Bagnols Michel Julian a évoqué « la mémoire de ces tombes abandonnées de force dans des lieux parfois hostiles », avant d’espérer « que chaque Pied-Noir trouve ici un peu de sa sépulture familiale. » Le premier-adjoint Denis Rieu a quant à lui affirmé qu’il ne fallait « oublier personne » avant d’inviter à « affronter collectivement ce passé qui ne passe pas » en faisant allusion à la guerre d’Algérie.

Lors de la cérémonie ce mercredi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Lors de la cérémonie ce mercredi matin à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La seconde partie de la cérémonie, au carré militaire, a été conduite par l’adjoint Bagnolais et nouveau président du Souvenir français local Rémy Salgues, qui a rappelé qu’il fallait « rester vigilants et perpétuer la mémoire car la paix n’est jamais définitivement acquise. » Des gerbes ont été déposées par la mairie, les Anciens combattants et l’Amicale des Pieds-Noirs.

Elodie Boschet (à Alès) et Thierry Allard (à Bagnols)

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité