ActualitésCulture

MERCREDI CULTURE VSO : des Nîmois chez Polydor

(Photo véronique palomar)
Un gros EP de neuf titres qui vient tout juste de faire son apparition dans les bacs (Photo Véronique Palomar)

C'est à la suite d'une rencontre professionnelle façon speed dating qu'ils éveillent l'attention du Label et que l'aventure VSO prend une tournure nouvelle. Dépasser les frontières du rap, l'ouvrir à de nouvelles influences, rapper pour raconter le quotidien de sudistes ordinaires… Southcoaster est un opus, fluide, enthousiasment à la bonne humeur contagieuse. Dans les bacs depuis le 27 octobre.

Séance d'écoute à Paloma en présence de Tous les membres de VSO et de Maxenss, histoire de lancer l'EP, de remercier ceux qui les ont soutenus, et en particulier, Paloma pour son accompagnement solide. Mais aussi de se réjouir entre potes. Signer chez Polydor et enregistrer dans ses studios à Paris, c'est un peu entrer dans la cour des grands, celle des pros en tout cas.

Une première étape, et une reconnaissance qui n'arrive pas toute seule. Southcoaster, c'est du rap mais pas seulement. D'abord, il tord le cou au cliché du "rap comme vecteur d'expression des citées délaissées." Prouvant que la musique urbaine n'est pas seulement sociale mais surtout générationnelle. Et pourtant VSO a commencé par emprunter la voie de ses aînés, un collectif de danseurs, grafeurs, DJ's et rappeurs sous l'appellation Le Vaisseau. Ils se rencontrent dans un free style de rue et décident d'avancer ensemble. Ils écument les scènes depuis janvier 2014 avant de fixer définitivement leur casting :  trois rappeurs : Vinci, Pex et Alien, DJ Obwan et Martin, l'ingénieur du son de la bande. De bars de quartiers en salles majeurs, VSO fait le parcours en faisant les premières parties de Nekfeu, Bigflo et Oli, Mobb Deep, Lino, enchaîne les scènes participe et remportent des tremplins. VSO prend son destin en main, farouchement indépendant.  Chaque titre écrit est enregistré en appartement, clippé grâce au précieux concours de Pex qui travaille dans la vidéo et mis en ligne sur leur chaîne Youtube. Ils vont même jusqu'à produire certaines de leurs dates de concert. Une autonomie qui passe aussi  par la fabrication et la distribution de merchandising. Tout ce qui contribue à faire exister un groupe avec un projet artistique défini : dépasser les frontières du rap. VSO avoue son penchant pour le rock et ses stars et n'a pas l'intention de se laisser enfermer.

Opus collaborateur

Idée qui se concrétise avec la collaboration de Maxenss. Originaire de Nîmes lui aussi, l'artiste Youtuber, comédien, interprète fait un carton sur la Toile avec des millions de vues pour ses clips de dérision joyeuse. Il avait auparavant joué dans un groupe de métal avec Martin  qui devient rapidement le 5e homme de VSO désormais ingénieur du son et réalisateur de leurs disques. Tout commence par une figuration dans un clip et aboutit à Southcoaster, EP collaboratif de 9 titres dont 4 partagés avec la webstar.

Envies de surf…

Southcoaster est un concept clairement défini, une marque nouvellement crée (boisson, merchandising, vêtements et bientôt label) mais pas seulement, on le retrouve dans le son et les mots. Un esprit festif dans un emballage sudiste. Les rappeurs décrivent leurs sentiments de gars du sud entre ennui provincial et tonalités californiennes. Le résultat est chaleureux, fluide et sexy.  Ce rap des classes moyennes, d'une jeunesse "normale", des refrains immédiatement accrocheurs, de vraies voix, donnent des envies de surf, de vagues et de bons moments partagés. La réponse aux haters sur le net est une bonne illustration (Hello Haters), de l'humour, de la fermeté mais pas de dénonciation de violence par la violence… Une image de proximité contagieuse qui interpelle et séduit.

Actu de VSO : En pleine promotion actuellement pour la sortie de Southcoaster,  puis en concert Le 16 novembre au Bateau Phare à Paris, le 17 à Bordeaux, , le 8 décembre à Montpellier, le 14 à Strasbourg . Pas de date à Nîmes "sauf une surprise le 2 décembre à 20h00" (on vous dira tout (ndr))

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité