A la uneAutres sportsSports Gard

JEUDI SPORT Lylian Doulay, Nîmois et vice-champion du monde de taekwon-do

Lylian Doulay Photo Anthony Maurin).
Lylian Doulay (Photo Anthony Maurin).

Le Nîmois Lylian Doulay vient tout juste de terminer Vice-Champion du Monde de Taekwon-Do, art martial d'esthète. Entretien avec un Nîmois d'adoption qui a créé son association  dans la cité des Antonin.

Ne pas confondre le Taekwon-Do ITF, art martial coréen qui nous intéresse aujourd'hui, avec le Taekwondo WTF, sport olympique, tout aussi coréen mais bien différent.

 

Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

J'ai 41 ans, je suis marié et viens d'avoir un bébé il y a six mois. Je suis retraité depuis un mois de la Marine Nationale après 20 ans de service dans les sous-marins nucléaires. Ma femme est Nîmoise mais j'ai pas mal voyagé de Brest à Paris en passant par Nantes où j'ai grandi.

 

Comment avez-vous découvert le Taekwon-Do?

J'ai touché un peu à tous les sports jusqu'à mes 17 ans où j'ai découvert au lycée le Taekwon-Do. Fasciné par cet art martial, j'ai vite oublié le judo, le karaté, l'aïkido, le foot, le basket ou le tir à l'arc! Ça fait 25 ans que je le pratique, 15 ans que j’enseigne et je participe à des compétitions de haut niveau depuis 2004.

A Dublin, Lylian est devenu vice-champion du monde Photo DR).
A Dublin, Lylian est devenu vice-champion du monde (Photo DR).

Avec des premiers résultats concluants?

En 2004, j'ai été éliminé au premier tour... Et ça a duré des années ! Je n'étais pas préparé au niveau européen, l'écart entre la France et l'Europe était énorme. J'ai cependant eu ma première médaille de bronze en 2005 ( Coupe d’Europe), la même en 2006 (Championnat d’Europe) et j'ai compris qu'il fallait que je me spécialise en "technique", là où mes résultats étaient les meilleurs. Je n'ai plus rien décroché jusqu'en 2011...

 

Vous vous êtes donc accroché ?

Je voulais arrêter mais j'ai rencontré un Français de Finlande (Thierry Meyour) qui m'a aidé à me préparer pour la Coupe du Monde 2012. J'ai gagné la médaille d'or, comme lors des deux éditions suivantes 2014 et 2016 avec l’aide cette fois d’un autre coach (Virginia Dionisi) . La prochaine échéance est à Sydney en 2018. En 2013, j'ai terminé au pied du podium des Championnats du Monde, en 2015 j'ai fini 3ème et cette année, donc, j'ai fini avec la médaille d'argent. En Coupe d'Europe, j'ai gagné les éditions 2014, 2016 et 2017. En Championnat d'Europe, j'ai gagné en 2014, 2015 et 2016.

Dans les airs, Lylian Doulay est aussi précis quau sol Photo DR).
Dans les airs, Lylian Doulay est aussi précis qu'au sol (Photo DR).

Vous avez vu le Graal sans le toucher. Mais quelle aventure!

Cette année tout semble s'être joué à un point... Trois des cinq arbitres ont préféré le combat de mon adversaire. C'est comme ça, c'est frustrant mais nous étions 50 en lice dans ma catégorie, en fait, c'était un peu l'Europe contre le reste du Monde. En finale je suis tombé face à un Néo-Zélandais très connu. Je comptais arrêter après ce championnat du monde mais vu le résultat obtenu, je pense avoir encore le niveau ! Après, j’aimerai être arbitre international. Restera à être sélectionné par la fédération internationale.

 

41 ans, retraité mais champion en pleine bourre...

Je n'ai pas encore profité de ma retraite mais pour les Championnats du Monde, on fait deux entraînements par jour (Une grosse séance le matin et une légère le soir) et qu'un bébé, ça prend de la place ! De plus, j'ai ouvert mon club à Nîmes cet été et j’aimerai en faire mon métier car j'ai déjà enseigné à Brest ainsi qu'à Paris.

 

Ce club est un peu à part, expliquez-nous.

A Nîmes, nous sommes seuls à proposer le Taekwon-Do ITF! En même temps, à part à Nice, dans le sud de la France, il n'y a personne! Faire un métier de sa passion, c'est génial et après une formation pour devenir professionnel de l'enseignement, l'aventure est lancée. Cet art traditionnel est à développer car il demande de l'équilibre, de la puissance, de l'explosion, de l'esthétisme, de la souplesse et de la détermination. Nous avons commencé les cours en septembre dernier, ouvert à tous et à partir de 4 ans. C’est un peu plus dur d’accrocher les adultes mais ils commencent à venir. Les cours des 4-8 ans et des 9-14 ans fonctionnent déjà très bien pour une 1ère année avec un art martial nouveau sur Nîmes. Nous louons deux salles de danse, nous prenons le relais des parents et de l'école car nous essayons de transmettre le respect, la politesse, l'écoute... Bref, des valeurs propres à l'Homme.

A gauche avec le drapeau tricolore, Lylian savoure linstant Photo DR).
A gauche avec le drapeau tricolore, Lylian savoure l'instant (Photo DR).

Quelque chose à rajouter?

Merci à ma femme, mon sponsor Mightyfist (Jonathan Morris), Magali et Laurent Yang de l’Académie Taekwondo Hapkido Mudo Kwan, pour leur aide précieuse pour la création et la mise en route du club et toutes les personnes qui me soutiennent depuis des années! Et merci à Objectif Gard pour votre intérêt!

Son club propose des cours de "formes", de combat pieds-poings, de casse, de self défense, de souplesse et de renforcement musculaire. Inscription sur https://www.itf-nimes.com, avec trois cours d'essai offerts, allez y faire un tour, vous pourrez bien tomber accro!

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité