A la uneActualitésSociété

Le 07h50 d’Evrard Zaouche : « Nous voulons être le cinéma le plus compétitif possible »

Cap' Cinéma verra le jour fin 2015, début 2016.

Cap Cinéma va ouvrir à la fin du mois son multiplexe au sein du Triangle de la Gare de Nîmes. Plus de 1 800 places réparties en dix salles, le stationnement offert en sous-sol pendant deux heures, le son high-tech et le travail quotidien en collaboration avec les jeunes étudiants de la cité. Evrard Zaouche, le directeur du site gardois, est l'invité du 7H50 d'Objectif Gard pour faire un point sur la situation.

Cap Cinéma ouvre-t-il bientôt ses portes?

L'ouverture est, comme depuis le début, prévue pour le 29 novembre avec la sortie du dernier Walt Disney, Coco. Il y aura dix salles pour un total d'un peu plus de 1 800 places. La plus grande salle fait 400 places et elle est modulable en salle de spectacle. Elle projette en laser et est dotée du dernier son Dolby Atmos. On a mis ce qui se fait de mieux ! D'ailleurs pour cette grande salle, le PDG de Cap Cinéma a créé la plus grande tournée privée de jazz et pour l'inauguration, André Manoukian sera là.

Cap Cinéma fait beaucoup parler. À quoi peuvent s'attendre les visiteurs ?

Nous voulons contenter beaucoup de monde car nous sommes un cinéma de centre-ville ! Il me semble que c'est important. Si quelqu'un veut voir Thor ou Star Wars en VOST, il le pourra. En fait, nous aurons la programmation du Kinepolis mais nous irons plus loin sans pour autant empiéter sur le travail du Sémaphore. Nous voulons nous rapprocher du cinéphile et amener une qualité et une diversité qui manquaient à Nîmes. Nous voulons être le cinéma le plus compétitif. Tout le monde y trouvera son compte. Je ne peux pas encore parler des tarifs exacts car ils sont validés par Paris mais j'aimerais les faire bouger un peu... Pareil pour les parkings. Je me bats depuis deux ans pour avoir trois heures gratuites, je n'y suis pas arrivé. Par contre, le spectateurs aura droit à deux heures gratuites et pour la troisième heure, il devra payer un euro. Dans le cinéma, il y aura deux restaurants, un bar à bière et une salle de réalité virtuelle.

Une convention vient d'être signée avec des étudiants, pourquoi?

Le protocole vient d'être signé. C'est une convention entre Prepart et Cap Cinéma. Il est normal que nous nous rapprochions car c'est une école qui enseigne les métiers du cinéma. Cette convention a deux volets. Le premier, très scolaire, fera travailler les étudiants sur tous les aspects de la production et de la gestion d'un cinéma. On leur montrera la réalité d'un cinéma, ils en ont besoin pour leurs études. Le second verra tout au long de l'année des projections avec des films du patrimoine et d'autres plus contemporains. Lors de chaque séance, des professionnels viendront parler avec des master class. Le but de notre cinéma est d'aller plus loin. Nous travaillerons aussi avec Saint-Stanislas, d'Alzon ou le Lycée de la CCI car nous sommes en centre-ville et que nous voulons travailler avec les scolaires. Avec tous les outils dont on dispose aujourd'hui, on peut faire beaucoup mieux que ce que l'on faisait avant. Tout le monde y sera gagnant, même le public qui bénéficiera de ce travail pour améliorer la qualité de notre cinéma.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité