ActualitésSociété

NÎMES Tournoi citoyen et une journée de prévention pour les petits footeux

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Football et citoyenneté ne riment pas forcément mais le club du Chemin Bas d'Avignon vient de prouver le contraire. Au stade Jean Bouin, il organisait un tournoi exceptionnel placé sous le signe de la prévention et de la convivialité.

C'est en collaboration avec le centre social André Malraux, que le JCSBA, club de foot du Chemin Bas d'Avignon, a concocté un bel exemple de tournoi de foot citoyen. Pour l'occasion, plus de 100 jeunes âgés entre 12 et 14 ans et licenciés dans des clubs nîmois pour la plupart se sont affrontés lors de ce tournoi un peu spécial.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Des stands d'information étaient tenus et animés par les représentants d'institutions garantes de la sécurité et de la prévention sur le territoire. Ainsi, les pompiers, la police nationale, Tango, la Croix rouge et l'association départementale de prévention spécialisée étaient au rendez-vous et expliquaient les bases de la prévention à chaque équipe participante.

Des échanges fructueux puisqu'interactifs. En effet, les jeunes pouvaient poser des questions et surtout pratiquer, par exemple, les premiers gestes d'un secouriste en herbe sur le buste d'un mannequin. Mais comme le tournoi était avant tout l'occasion de jouer au foot et de s'amuser, un tournoi dans le tournoi était organisé.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

A la mode, le babyfoot humain composé d’équipes de partenaires (équipe d’élus, de la Police, d'éducateurs….) devait se tenir lors de la pause méridienne et on a aperçu des bubble bump, ces énormes ballons en plastique gonflés et qui peuvent accueillir, en toute sécurité, une personne en leur sein. Dit comme ça, on croirait à une blague mais mettez une dizaine de ces boules remplies de gosses sur un terrain de foot et attendez-vous à voir du spectacle! Les chocs amortis par l'air, les jeunes pouvaient jouer au foot grâce à leurs jambes libérées de la sphères et, en même temps, se fracasser ou rebondir délicatement sur l'adversaire qui leur faisait face...

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Les élus de la ville de Nîmes, présents pour la remise des prix devaient accompagner le jeune joueur nîmois actuellement blessé à la cuisse, Sofiane Ahlakouch.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité