Politique

LE 7H50 Juan Martinez : « La Catalogne ? Une indépendance qui n’a ni queue ni tête ! »

Le président de la CCBTA, Juan Martinez. Photo : Coralie Mollaret.
Le président de la CCBTA, Juan Martinez. Photo : Coralie Mollaret.

Le maire de Bellegarde franco-espagnol revient sur la crise que traverse son pays d’origine. Une crise dans laquelle le pouvoir régional catalan tente d’arracher son indépendance à Madrid.

Objectif Gard : Vous sentez-vous concerné par la crise qui secoue l’Espagne ? 

Juan Martinez : Bien sûr. Je suis né là-bas, dans la région autonome de Murcia. Mes parents sont des immigrés qui sont venus à Bellegarde pour travailler et construire leur vie. Vous savez La Catalogne, ce ne sont pas que des Catalans… Sur les sept millions d’habitants, beaucoup proviennent des 16 autres régions espagnoles. Ils ont émigré il y a des années pour travailler. Je me sens aussi concerné en tant qu’Européen. Créer des frontières supplémentaires n’est pas adapté au monde dans lequel nous vivons. Pourquoi demain, l’Occitanie ne déclarerait-elle pas son indépendance ? Et Bellegarde ? Cette déclaration d’indépendance n’a ni queue ni tête !

Pourquoi la Catalogne veut s’émanciper de Madrid ? 

Un mot d’abord sur l’organisation de l’Espagne : c’est un État fédéral avec 17 régions autonomes. C’est très différent de la France. Les régions possèdent des compétences majeures comme l’éducation, la santé, la police… Par exemple, la Catalogne a choisi que l’enseignement serait dispensé en Catalan. En Espagne, il y a une reconnaissance des différentes cultures qui a contribué à créer la démocratie, à la sortie de la dictature franquiste. Seulement aujourd’hui, la Catalogne est l’une des régions les plus riches et ne veut plus partager ! Les indépendantistes veulent de la solidarité nationale quand ça les arrange, mais ne veulent pas payer quand cette même solidarité s’impose à eux ! Ce n’est vraiment pas ma philosophie de vie…

Comment l’Espagne va-t-elle sortir de cette crise, selon vous ?

Relativisons… On est dans le cadre d’une campagne électorale ! Plusieurs membres des partis indépendantistes ont déclaré qu’ils participeraient aux élections régionales, avancées au 21 décembre. Ne soyons pas dupes : cette crise profite aux mouvements indépendantistes forts dans la région mais aussi au gouvernement. Son président Mariano Rajoy n’a pas de majorité à la Chambre des députés et cherche, avec cette crise, à se faire une aura nationale…
De toute façon, l’affaire est réglée : la Constitution espagnole ne prévoit pas d’indépendance. Sinon c’est la fin de l’Espagne avec des déclarations d’indépendance d’autres territoires espagnols et même européens. C’est très dangereux !

Propos recueillis par Coralie Mollaret

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

9 réactions sur “LE 7H50 Juan Martinez : « La Catalogne ? Une indépendance qui n’a ni queue ni tête ! »”

  1. On peut avoir un avis mais on ne peut pas décider à la place des catalans. Ils veulent aussi en finir avec les résidus du franquisme et de la monarchie. Les nations ne sont pas éternelles car elles sont entre autre une conséquence, une partie de l’histoire. Elles n’ont pas toujours existées.

  2. Les européens ont mis le doigt dans un sacré engrenage en démantelant la Yougoslavie pour créer des pays d’un petit million d’habitants. Il sera difficile de refuser l’indépendance à la Catalogne si les citoyens catalans le décident. Pour l’instant ils sont étonnamment. Attention de ne pas y créer un mouvement comme l’ETA basque par intransigeance.

  3. La catalogne est la seule région de l’Espagne, et peut être de l’Europe, ou certaines méthodes totalitaristes sont encore en applications. Renseigner-vous.
    Par exemple, forte amendes pour les sociétés (1.500 Euros) pour imprimer des brochures, exposer son enseigne sur la façade ou pour les menus pour les restaurants etc, qui ne soient pas écrits en Catalan mais en Espagnol.
    Dans les hôpitaux la seule langue officiel est le Catalan, il est vrai que en général si vous arrivez à l’hôpital on vous parlera en Espagnol si vous ne comprenez le Catalan (Je dis bien en général) mais tout votre dossier médical sera rédigé exclusivement en Catalan. Même si vous entrez aux urgence et que vous ne résidez pas en Catalogne.
    Dans les écoles l’enseignent est exclusivement en Catalan et l’Espagnol est enseigné deux heures par semaine. (Comme une langue étrangère). Sans compter les nombreuses d’endoctrinent des jeunes élèves.

    https://www.youtube.com/watch?v=FZCNSg6n7_I

    (Les jeunes enfants chantes « INDE, INDEPENDENCIA » et le maitre leur dit « Mes fort » (Plus fort).

    Et ce n’est qu’un exemple…

    Si votre site internet n’est pas traduit en Catalan, vous ne serez pas redevable d’une amende mais devrez donner des explications au travers d’un formulaire a remettre au autorités Catalanes.
    Dans les musées les explications sont en Catalan et en Anglais.

    Un récent auprès des employés de la chaine de télévision Catalane TV3 a démontré que 100% d’entre eux sont indépendantistes (oui 100%). Peut-il être un canal d’information objectif et pluriel ??

    Il faut vivre ici à plein temps pour comprendre….

  4. L’Espagne est membre des Nations Unies, elle a donc accepté la charte de l’Onu et le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Tout le monde sait que les traités internationaux ont une valeur supérieure aux lois d’un pays. Donc, l’article 155 est contraire au droit international du fait de son interprétation abusive.

  5. Difficile de voir qui est ou pas autoritaires… En tout cas, samedi prochain, il y a une manifestation à Barcelone pour demander entre autre la libération des prisonniers politiques indépendantistes. Aujourd’hui c’est la grève en Catalogne. Les nationalistes français ont le vertige. Leur fond de commerce est secoué avec une tel actualité. Les catalans du Nord, les PO, seront peut-être un jour de la partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité