ActualitésSociété

GARD Parents séparés, l’UDAF donne les solutions pour préserver l’intérêt de l’enfant

Des professionnels de la famille se sont réunis pour échanger autour de la séparation Photo Anthony Maurin).
Des professionnels de la famille se sont réunis pour échanger autour de la séparation (Photo Anthony Maurin).

Ils étaient plus de trente professionnels à répondre favorablement à l'invitation de l'Union Départementale des Associations Familiales du Gard. Thème de la conférence d'information collective: "Parents après la séparation".

Comme l'annonçait Mireille Lachaud, secrétaire de l'UDAF 30 en préambule à la conférence, "Des nouveautés apparaissent dans des champs compliqués qui existent actuellement. La prise de conscience des parents est importante mais, même après la séparation, la famille existe. C'est un sujet délicat, certains l'oublient mais nous sommes là pour le rappeler car les enjeux sont conséquents. Chaque année l'UDAF réalise une enquête, en 2017 nous nous intéressons aux familles monoparentales mais dès 2018, nous parlerons des jeunes".

Evidemment, une séparation n'est jamais idéale pour élever un enfant convenablement mais il réside des subtilités qui peuvent largement contribuer à l'épanouissement de ce dernier... Surtout si ses parents pensent à lui. Le dispositif "Parents après la séparation" existe depuis 2014 et c'est un véritable coup de projecteur qui a été fait par l'UDAF afin que les professionnels du secteur sachent aiguiller les parents en difficulté. Ce service comprend des mesures législatives et garantit, par exemple, les impayés des pensions alimentaires.

Dans le Gard, des séances d'informations collectives dédiées aux parents séparés sont organisées à Nîmes et Alès une fois par mois et à Bagnols et Beaucaire tous les deux mois. Si vous n'avez pas le temps d'y aller mais que vous vous sentez concerné par le sujet, un MOOC (massive open online course en anglais, en somme un cours ouvert à tous via Internet) est accessible gratuitement et a pour but d’aider les parents confrontés à une séparation. Tout ça dans le but de mieux comprendre ce qu’ils traversent et de faire leurs choix dans l’intérêt de l'enfant.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Vous l'aurez compris, l'objectif de ces outils est de contribuer à la construction d'une autre version de la famille. Lors de ces sessions, le questionnement des parents est pris en charge. Connaître son rôle, savoir ses responsabilités... Les séances qui durent environ deux heures sont co-animées par des travailleurs sociaux, des psychologues, des juristes et des médiateurs familiaux. Les informations sont plus collectives qu'individuelles mais si vous voulez aller plus loin que la simple connaissance de ces outils, vous le pouvez en commençant par séparer votre relation de couple de votre relation parentale.

C'est alors un travail de deuil à plusieurs niveaux qui commence. Deuil du couple, deuil de la structure familiale, deuil de la famille rêvée... Réorganiser son quotidien, éviter les tensions relationnelles, être attentif aux changements du comportement de l'enfant et le rassurer, sans cesse le rassurer. "Tout ça, c'est bien joli mais dans la vraie vie... C'est pas souvent comme ça!" annonce une médiatrice qui rassure l'assemblée.

Car oui, une séparation n'est jamais simple et chacune a son histoire. Surtout si un enfant se retrouver déchiré entre ses deux parents. Les émotions prennent de la place dans une relation qui part en lambeaux. Comment peut-on communiquer avec l'autre quand dans le même temps on se sépare de lui car on ne peut plus vivre ensemble? Pas facile. Essayer de comprendre l'autre, malgré tout, semble un bon début mais les équipes de médiation, de la CAF, les assistantes sociales et les professionnels de l'accès au droit de la famille peuvent vous servir de point d'appui.

Des fiches pratiques sont données aux parents une fois la séance terminée.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité