A la uneActualitésSociété

LE 07h50 de Myriam Martinez: Le 11 novembre a encore du sens

Cérémonie du 11 novembre à Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Cérémonie du 11 novembre à Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

A quelques heures des commémorations solennelles, la Directrice du Service Départemental de l'Office Départemental des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Myriam Martinez, explique leur rôle concernant la date du 11 novembre et les actions de l'ONAC.

 

Pourquoi, 99 ans après, commémore-t-on encore le 11 novembre et l'Armistice de la Grande Guerre?

On ne commémore pas que l'Armistice de la guerre de 1914-1918! Nous commémorons aussi la victoire, la paix et depuis la loi du 28 février 2012, nous rendons hommage à tous les morts pour la France. En effet, il n'y avait pas de date dédiée aux soldats décédés en opérations extérieures. C'est un hommage à ceux qui ont donné leur vie pour défendre la Patrie.

 

Il n'y a plus d'anciens combattants de cette guerre, les commémorations sont-elles toujours d'actualité?

Depuis 2014, nous ressentons un engouement certain car beaucoup de Français ont, parmi leurs ascendants, des combattants qui ont fait cette guerre. La création d'une labellisation concernant les projets mémoriels permet de multiplier les actions comme par exemple l'année dernière dans la cour de la Préfecture où des enfants ont fait une représentation de danse moderne. Il existe tout en tas d'actions pour intéresser la jeunesse et lui parler de la citoyenneté, de ses devoirs mais aussi de ses droits. Nous réinterprétons les commémorations mais le protocole reste solennel. Cette année, il n'y a pas vraiment d'événement particulier à Nîmes.

 

Pouvez-vous nous dire ce qu'est l'ONAC?

L'ONAC est un établissement public à caractère administratif. Il y en a un par département, y compris pour les départements d'outre-mer et les trois pays du Maghreb. Nous avons la charge de hauts lieux de mémoire et de certaines nécropoles nationales. L'ONAC rassemble en France 2,5 à 3 millions de ressortissants. Avec les opérations extérieures et les victimes d'actes de terrorisme ou leurs enfants, les chiffres évoluent sans cesse. Il y a 100 ans que le statut de Pupille de la Nation a été créé et aujourd'hui, il y en a sept (mineures) dans le département sans.

 

Quelles sont vos missions?

L'ONAC a trois missions. Nous avons une partie "solidarité" pour aider tous nos ressortissants. Cette année, nous avons traité 1300 dossiers. NOus avons aussi une mission "réparation" pour, par exemple, attribuer les cartes d'invalidité et/ou de combattant ainsi qu'une partie "mémorielle". Dans ce cadre et depuis pas mal d'années maintenant, l'ONAC invite les scolaires au cinéma nîmois le Sémaphore pour des projections spéciales. Cette année, les enfants verront le film "Au revoir là-haut". C'est un excellent point de départ d'une discussion entre enseignants et élèves. Ça marche bien, il y a plus de candidats que de places disponibles mais ces événements permettent avant tout de savoir ce qu'est la guerre et ce qu'elle représente dans notre histoire.

Service départemental Gard, Mas de l'Agriculture - Bât 2. 1120, route de Saint-Gilles 30000 Nîmes. Tél: 04.66.67.27.81. 

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité