ActualitésSociété

NÎMES Le pâtissier allemand trouve sa Forêt noire sur internet !

Malgré un Français parfaitement maîtrisé, c'est une petite pointe pointe d'accent résiduelle qui trahit ses origines germaniques. Gérant du bar à café -salon de thé "Café forêt Noire", Mickaël Rudiger ne fait d’ailleurs pas mystère de ce qu'il est originaire de la région éponyme (Schwarzwald en Allemand) du land de Bade-Wurtemberg.

Mickaël Rudiger attend les amateurs de cafés et de pâtisseries germaniques au coeur de lÉcusson Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Mickaël Rudiger attend les amateurs de cafés et de pâtisseries germaniques au cœur de l'Écusson (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Arrivé à Nîmes depuis deux mois, cela fait cependant de nombreuses années que le sympathique quadragénaire vit en France. "J'arrive du Limousin où je tenais une auberge de campagne. Je suis arrivé en France à l'âge de 18 ans et, avant ça, j'avais vécu quinze ans à Marseille... Le soleil du Sud me manquait", explique-t-il. "Je souhaitais m'installer entre Perpignan et Montpellier. C'est en cherchant sur internet que je suis tombé sur une annonce à Nîmes. Je connaissais déjà la ville mais je trouve qu'en 25 ans, elle a beaucoup changé et évolué positivement."

Létablissement dispose dune vaste salle, lumineuse et chaleureuse Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
L'établissement dispose d'une vaste salle, lumineuse et chaleureuse (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Ayant trouvé chaussure à son pied ou plutôt piano de cuisine à sa convenance au numéro 3 de la rue de l'Horloge dans ce qui était auparavant un bar à vin, après avoir totalement rénové l'endroit, le titulaire d'un CAP de boulanger-pâtissier obtenu en Allemagne et d'un CAP de cuisine réussi en France a ouvert son établissement il y a maintenant deux semaines.

Quelques tables sont disponibles dans le coquet patio intérieur Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Quelques tables sont disponibles dans le coquet patio intérieur (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Chez Mickaël, outre la fameuse Forêt noire, les gourmands ont le choix entre une douzaine de pâtisseries germaniques comme le gâteau au fromage blanc ou la tarte de Linz, subtilement épicée et concoctée à base de chocolat et de confiture de prune. À la carte, les amateurs de café trouveront une douzaine de préparation et du café en grains.

Chez Mickaël, le jeudi, cest pâtes fraîches ! Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Chez Mickaël, le jeudi, c'est pâtes fraîches ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Pour le déjeuner, l'amphitryon sert aussi un plat du jour fait maison avec des produits de saison : légumes, quiches, croque-monsieur...(9, 90 euros ou 12,90 euros avec un dessert au choix). Le jeudi c'est le jour des pâtes fraîches élaborées sur place. "Ça démarre bien. Les clients qui viennent...reviennent et m'adressent leurs amis", sourit le cuistot qui n'attend plus que vous...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Café Forêt noire. 3, rue de l'Horloge (dans l'Écusson). Ouvert du mardi au samedi, de 8h à 19h non-stop y compris les jours fériés (sauf Noël). Ouvert le jeudi soir en juillet et août. Téléphone : 09 54 65 28 65. Facebook : forêt noire Nîmes. 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close